• Policy-makers-heading-fr.gif
sélectionner un pays
map
  • header overview shorten fr 
  • Principes fondamentaux

    Pour garantir le succès de son intervention, lorsque l’ITC accepte de travailler avec un pays, les sept principes et caractéristiques suivants s’appliquent :

    • Appropriation du projet par le pays 
    • Processus participatif et consultatif
    • Intervention axée sur le renforcement des capacités
    • Faire fond sur les plans nationaux et les intégrer
    • Opter pour une stratégie de portée générale
    • Fixer des priorités en fonction des besoins et du marché
    • Ciblée et mesurable

    Appropriation du projet par le pays

    Le processus d’élaboration de la stratgie est aussi important que son contenu. La clef du processus est l’appropriation. Les responsables de la gestion et du suivi de la stratégie, ceux qui en assurent la mise en œuvre et ceux qui vont en bénéficier doivent être associés à son élaboration. Si ces groupes ne sont pas impliqués, alors l’engagement est inexistant et l’intérêt limité. La Déclaration de Paris établit très clairement que l’appropriation par le pays est essentielle pour que l’aide soit efficace. Et pour qu’il y ait appropriation, la stratégie nationale doit être élaborée au travers de « vastes processus de consultation ».

    Processus participatif et consultatif

    Sont associés à la SNE des parties prenantes des secteur public et privé ainsi que des représentants de la société civile, des ONG, des syndicats et des universitaires à vocation commerciale, ou ayant une influence sur le commerce international et la compétitivité à l’exportation. La qualité et la pertinence de la SNE ainsi produite dépendent de l’implication sans réserve des parties prenantes nationales et de leur contribution au processus. L’expérience a montré à l’ITC parmi les « meilleures pratiques » figurent l’établissement d’une plateforme officielle de dialogue public-privé, tel un Conseil national des exportations, le plus tôt possible pour orienter et gérer le processus.

    Intervention axée sur le renforcement des capacités

    L’objectif premier de l’assistance technique offerte par l’ITC est de renforcer les capacités des partenaires d’élaborer, de gérer et de mettre en œuvre des stratégies de développement des exportations pertinentes et réalistes. L’ITC ne conçoit pas lui même ces stratégies mais il permet au pays de se doter de nouvelles compétences. Il vise aussi à développer les compétences dont ont besoin les parties prenantes pour affiner leur stratégie pour l’avenir.

    Faire fond sur les plans nationaux et les intégrer

    La SNE doit tenir compte des autres plans, études et programmes pertinents mis en œuvre dans le pays. Il ne s’agit pas de réinventer la roue mais plutôt de faire fond sur les études déjà réalisées par le pays et les priorités déjà fixées pour assurer une cohérence certaine avec les objectifs du gouvernement.

    Opter pour une stratégie de portée générale

    Pour être réellement pertinente, la SNE doit être à la fois axée sur la compétitivité et sur le développement. La méthode de l’ITC permet de fixer des priorités en matière de compétitivité à trois niveaux : i) les capacités relatives à l’offre et leur amélioration en encourageant la diversification tout en faisant en sorte que le capital humain nécessaire soit disponible ; ii) la qualité de l’environnement d’affaires, faire en sorte que les coûts des transactions soient compétitifs, que les procédures soient limitées au strict minimum et qu’elles soient efficaces, que l’infrastructure d’appui au commerce soit adéquate, tout comme le cadre réglementaire ; et iii) les conditions relatives à la demande, y compris les accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux conclus par le pays, de même que la promotion nationale, la stratégie de marque et l’accès au marché. Dans la SNE toutes ces dimensions de la compétitivité sont alignées sur les objectifs généraux de développement tels la réduction de la pauvreté, la création d’emplois, l’égalité entre les sexes, l’amélioration de la durabilité environnementale, et l’intégration régionale.

    Fixer des priorités axées en fonction des besoins et du marché

    Les ressources affectées au développement des exportations étant limitées, des priorités doivent être fixées. Ces priorités doivent être déterminées par les décideurs politiques, les institutions d’appui au commerce, et les entreprises, et ce sur la base d’une analyse des besoins qui, une fois satisfaits, offriront les meilleures perspectives de développement des exportations et d’amélioration de la compétitivité en fonction des conditions du marché et de la demande. En d’autres termes, la stratégie nationale d’exportation tient compte des contraintes et recense les débouchés susceptibles d’avoir l’impact le plus marqué sur les exportations nationales.

    Une stratégie ciblée et mesurable

    Il ne s’agit pas uniquement dans la stratégie de fixer des objectifs généraux, mais plutôt d’énoncer par le menu les mesures concrètes qui devront être prises pour atteindre les objectifs fixés. Des cibles et des mesures d’impact sont également indiquées. Tout cela favorise la transparence et la compréhension dans le pays des mesures qui contribuent directement au développement des exportations et à la compétitivité.

    Les quatre phases de l’élaboration et de la gestion de la stratégie nationale d’exportation

    Le processus d’élaboration et de gestion de la SNE, y compris les temps forts de chacune des étapes, sont illustrés ci-dessous.

    Les quatre phases de la conception et de la gestion d’une Stratégie nationale d’exportation  

    Délais et calendriers

    L’expérience accumulée dans d’autres pays montre qu’entre le début de la Phase de lancement et la mise en œuvre effective de la SNE, le délai est généralement de douze mois. Le temps nécessaire à la réalisation de chacune des tâches peut quant à lui, bien entendu, varier selon la capacité de réaction des homologues dans le pays. 

    Délais et calendriers 

    Les produits

    Le produit principal est un document de stratégie entériné, cohérent, exhaustif, et prioritisé accompagné d’un plan d’action et d’un cadre de gestion de la mise en œuvre. Parmi les produits intermédiaires figurent :
    L’établissement de structures de gouvernance et la réalisation des audits préliminaires de la SNE
    La réalisation des analyses des résultats du pays à l’exportation, à l’importation et en matière d’investissements, ainsi que ceux des principaux marchés et concurrents sur les cinq années écoulées
    La définition de la portée et des objectifs premiers de la SNE ainsi que l’identification des secteurs prioritaires et des fonctions transectorielles pur permettre au pays d’allouer efficacement les ressources limitées dont il dispose
    Élaboration de stratégies sectorielles et transectorielles détaillées ; accompagnées d’un plan d’action et de cadres de mise en œuvre connexes
    Élaboration du document de SNE consolidé couvrant les stratégies sectorielles et transectorielles
    La SNE est entérinée par les parties prenantes et le gouvernement national
    Établissement ou consolidation d’une plateforme officielle de dialogue public-privé axée sur le développement des exportations et la compétitivité, comme par exemple un Conseil national des exportations (CNE)
    De plus amples informations sont données dans le Cadre logique qui peut être téléchargé dans la Note de synthèse sur la SNE.

    Les résultats

    Les principaux résultats de l’élaboration et de la gestion de la SNE sont énumérés ci-dessous. Ils sont présentés de manière plus détaillée dans le Cadre logique de la SNE, lequel peut être téléchargé dans la Note de synthèse de la SNE.

    Résultats à court terme :

    Les parties prenantes nationales capables de contribuer aux activités de développement des exportations deviennent autonomes
    Le dialogue public-privé est amélioré, favorisant ainsi le développement d’une culture nationale de l’exportation
    Sensibilisation accrue aux différentes possibilités de développement des exportations et d’intégration du commerce dans les plans et politiques nationales

    Résultats à moyen terme :

    Établissement d’un cadre de politique générale amélioré à l’appui du développement et de la compétitivité des exportations
    Renforcement des capacités des institutions privées et publiques pour soutenir et encourager les exportations par la fourniture des services d’appui au commerce pertinents et accessibles
    Mise en valeur des capacités des décideurs politiques nationaux. Les capacités des IAC et des entreprises d’élaborer et de gérer les stratégies de développement des exportations correspondent aux besoins et sont réalistes.

recherche
  • c:\inetpub\wwwroot\www2.intracen.org\widgets\cfgCalendarEvents\views\WebCalendarWithSearch.ascx.cs(885): error CS1061: 'Country' does not contain a definition for 'Name' and no extension method 'Name' accepting a first argument of type 'Country' could be found (are you missing a using directive or an assembly reference?)
  • Contenus associé
UCTADWTO