•  home fr
  •  

    Tunisie: L'essor des TIC

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2007 ,
    Interview de Férid Baklouti, Fondateur de Xtensus Tunisia
     
     

    © WNS 

    Ce chef d'entreprise tunisien est représentatif de l'effort fait par la Tunisie pour se positionner sur le marché des technologies de l'information et de la communication (TIC).

    Q: Comment avez-vous créé Xtensus Tunisia? 

    R: En 1993, je suis parti suivre des études en informatique à Québec (Canada) et apprendre la robotique et l'imagerie informatique. Huit ans plus tard, un MBA en gestion d'entreprise en poche, j'ai travaillé comme Directeur adjoint d'une entreprise de TI. Par mes amis restés au pays, j'étais au courant des efforts faits par la Tunisie dans le secteur des TI; profitant de l'aubaine, j'ai persuadé quelques amis d'investir dans la création de Xtensus en 2001. Nous avons commencé par créer des sites Internet, puis nous avons élargi notre activité: portails de e-commerce, sites Internet d'entreprises et du gouvernement, services accessibles par Internet, comme le paiement électronique de l'examen du permis de conduire.

    Q: Qui sont vos clients? 

    R: Outre les entreprises et les autorités tunisiennes, nos clients viennent de Belgique, de France et du Canada.

    Q: A-t-il été difficile de décrocher des contrats en tant qu'entreprise basée en Afrique? 

    R: Certaines entreprises hésitaient à confier leurs activités à une société africaine, qui plus est opérant dans le secteur des TI sur le sol africain. Elles pensaient que le manque d'infrastructure poserait problème. Nous avons demandé des gages de satisfaction à d'anciens clients. Parfois, nous devions commencer par travailler avec des tierces parties, comme des compagnies étrangères établies en Tunisie. Le fait d'être implanté dans un technoparc (entre Tunis et Carthage) a été un atout. Les entreprises pouvaient se porter garantes et nous pouvions partager nos expériences.

    Nous avons aussi tiré parti de nos racines africaines. La Tunisie est multilinguistique et multiculturelle. Nous avons des liens avec la Méditerranée, la culture arabe et le reste de l'Afrique. Notre dernier projet est un annuaire en ligne des entreprises arabes et africaines (http://www.2abp.com); grâce aux multiples contacts noués par la Tunisie sur le continent; nous faisons connaître ces entreprises en Europe et en Amérique du Nord.

    Q: Quel est le problème majeur rencontré pour surmonter les préjugés qui collent à l'image de l'Afrique? 

    R: Les gens ignorent à quel point la Tunisie est pionnière en matière de TIC. Le Forum économique mondial nous place premier pays africain pour le degré de préparation aux TIC (politiques gouvernementales, télécommunications, pénétration et utilisation de l'Internet, etc.). Chaque année, les TIC attirent près de 50 000 étudiants et le Gouvernement introduit actuellement l'informatique au primaire. La Tunisie possède 11 technoparcs, un réseau de 20 pépinières d'entreprises et 10 cyberparcs. Elle accueille près de 600 entreprises d'ingénierie informatique, qui emploient près de 7 000 personnes. Il a aussi fallu montrer à nos clients étrangers que nous étions sensibilisés à la culture des affaires en Europe et en Amérique du Nord. Mon expérience au Canada m'a énormément aidé à ce niveau.

    Interview: Peter Hulm, collaborateur duForum du commerce. 


recherche