•  home fr
  •  

    Point de vue gouvernemental: Coup de fouet au commerce et à l'investissement

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 1/2009

    Le Sommet de Londres s'est déroulé dans une période de défis économiques historiques pour les dirigeants du monde, qui, comme il le fallait, se sont accordés sur des mesures sans précédent pour relever ces défis.

    Outre l'accord phare d'injecter US$ 1,1 milliard dans l'économie mondiale, les dirigeants se sont aussi engagés à résister au protectionnisme. Ceci inclut un engagement historique d'allouer US$ 250 milliards pour donner un coup de frein au ralentissement du financement des échanges, qui facilite 90% du commerce mondial.

    Nous savons qu'en période de chute brutale des flux commerciaux mondiaux, il faut garder les marchés ouverts et équitables. L'engagement personnel des dirigeants à faire du cycle de Doha une priorité témoigne de la volonté de stimuler le commerce mondial et de rejeter le protectionnisme.

    Estimant que la prospérité mondiale passe par l'ouverture et l'équité des marchés, nous considérions qu'il était crucial pour le Royaume-Uni que les membres du G20 affectent de nouveaux fonds à la protection des pays les plus pauvres. Notre pays a été parmi les premiers à faire le lien entre commerce et développement, et nous avons soutenu l'Aide pour le commerce, qui entend aider les pays en développement à libérer leur potentiel commercial et de croissance. Récemment, nous avons soutenu une conférence organisée à Lusaka, Zambie, qui a permis de réunir plus de US$ 1,2 milliard pour construire de grandes voies routières et ferrées en Afrique australe et orientale afin de stimuler le commerce et l'intégration régionale.

    Suite au G20, nous avons organisé, du 8 au 12 juin 2009, une grande première: la semaine du commerce mondial ( www.dfid.gov.uk  ), qui a permis au Gouvernement - Royaume-Uni et représentations à l'étranger - de collaborer avec les entreprises, les décideurs et les communautés locales pour témoigner de la contribution du commerce à la création d'emplois, à la croissance et à l'avenir commun de l'économie mondiale. Nous avons organisé une conférence qui a réuni des responsables du commerce mondial et lancé un programme d'activités dans tout le Royaume-Uni et audelà pour dépeindre l'énergie vitale du commerce et les options à disposition des entreprises, des décideurs et des communautés pour pérenniser le commerce.

    En ces temps historiques et précaires, nous devons tirer parti de la dynamique créée par l'engagement des membres du G20 pour revitaliser le commerce mondial.


recherche