•  home fr
  •  

    Le programme du CCI pour l'Afrique

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2007 
     

    La vision du CCI pour développer le commerce, contenue dans sa stratégie pour l'Afrique, repose sur la stimulation des flux commerciaux intra-africains, la mise en réseau intrarégionale des institutions d'appui au commerce, la stratégie de marque positive, la cohérence dans les questions sur la pauvreté et la parité homme-femme et la création de partenariats efficaces.

    Le CCI travaille avec les institutions africaines et vise les nouveaux acteurs qui influencent le commerce et le développement économique dans la société civile.

    Stimulation des flux commerciaux au sein de l'Afrique

    Dans le sillage de l'impulsion donnée à l'intégration régionale en Afrique, un Forum exécutif régional est prévu pour établir un plan détaillé des futures activités du CCI dans ce domaine. Ce plan portera sur les initiatives sous-régionales et régionales de marketing, la promotion du commerce et l'harmonisation des règles et des normes. Il s'attachera en particulier à l'intégration des économies post-conflit et de celles vulnérables dans les marchés régionaux. Les programmes créés pour le Libéria et le Sénégal serviront de modèles pour la programmation future de programmes globaux pour les pays africains. La préparation et la mise en place du projet seront accélérées avec l'aide de fonds du Cadre intégré amélioré pour les pays africains qui y auront droit. Des projets détaillés seront élaborés en 2007.

    Mise en réseau intrarégionale des IAC

    Les institutions d'appui au commerce (IAC) ont été, traditionnellement, les interlocuteurs principaux du CCI sur le terrain. Toutefois, sauf en quelques occasions, la mise en réseau et la coopération entre les IAC n'ont jamais été considérées une priorité. La mise en réseau permettrait d'augmenter la transmission des connaissances et des expériences entre les IAC. Cela permettrait également de créer des synergies au niveau des interventions du CCI sur le terrain - en particulier dans les domaines d'intérêt général tels que les questions ayant trait à l'OMC, la promotion des IED et l'emballage pour l'exportation. Un plan global du projet sera élaboré en 2007.

    Stratégie de marque positive

    En dehors des activités quotidiennes destinées à augmenter l'exportation de biens et services d'Afrique, un exercice de «Stratégie de marque» est proposé afin de corriger l'image souvent négative des produits et services africains sur les marchés internationaux. Il tentera d'expliquer l'environnement de la compétition, de définir l'essence de la marque et de créer une expression de la marque. Certains pays africains ont déjà réussi à dépasser cette mauvaise représentation ; on peut donc chercher des méthodologies aussi bien dans le continent qu'en dehors. Un nouveau projet a été ajouté à la ligne des fonds pour l'Afrique, spécifiquement pour ce projet.

    Cohésion dans les questions sur la pauvreté et la parité homme-femme

    Bien que ces questions aient été au cœur des activités du CCI en Afrique, les interventions ont été trop souvent parcellisées. Comme il a été observé au cours du Forum exécutif de Berlin en 2006, il faudrait redoubler d'efforts pour réaliser cette cohésion et intégrer ces questions dans la planification de la stratégie d'exportation et les plans de développement national (tels que le PRSP). La méthodologie sera élaborée en 2007 pour assurer l'intégration de certains projets en cours du CCI dans une entité cohérente et durable.

    Création de partenariats 

    Le dernier élément faisant partie de la vision du CCI quant à son futur rôle en Afrique tient à la diversification de ses partenaires politiques et financiers sur le continent. Il s'intéresse en particulier à: la Commission de l'Union africaine, la Banque africaine de développement, la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) et la Commission économique régionale. En collaboration avec le CCI, ces organismes importants peuvent aider à amplifier les effets de l'effort de développement du commerce en Afrique. En même temps, les initiatives du CCI en Afrique évolueront au sein du Cadre intégré amélioré (pour l'assistance liée au commerce en faveur des PMA) et de l'Aide pour le commerce, ainsi que du Programme intégré conjoint d'assistance technique JITAP), du Programme pour créer des capacités commerciales en Afrique (PACT) et d'ACCESS!, programme exclusif du CCI destiné aux femmes entrepreneurs dans le domaine commercial.

    Les réponses actuelles du CCI

    Intégration de l'économie dans la politique

    • Le CCI tâche d'aider le secteur privé à prendre la parole dans les négociations multilatérales et à identifier et surmonter les obstacles dans les relations commerciales intra-régionales.
       
    • Il contribue aussi à la création de stratégies nationales d'exportation qui aident les pays africains à formuler des cadres de travail globaux pour promouvoir les exportations.
    Développement de la capacité des prestataires de services commerciaux

    • La principale action du CCI en Afrique vise à stimuler la création et le renforcement de la capacité des institutions d'appui au commerce, des organisations de promotion du commerce et des associations d'entreprises.
    Compétitivité des entreprises à l'exportation

    • Les efforts sont principalement dirigés sur les entreprises agricoles, qui constituent la majorité de l'activité économique interne africaine, mais qui ne disposent pas de la capacité de traitement des produits, ce qui réduit la valeur ajoutée des exportations et peut nuire aux intérêts du consommateur local. Une attention spéciale est accordée aux secteurs ayant un fort potentiel de production pour l'exportation et qui sont les plus susceptibles de contribuer de façon significative à la réduction de la pauvreté.
       
    • Le renforcement de l'aptitude des entreprises à exporter, l'aide à la création de liens commerciaux et de transactions d'exportation spécifiques sont les actions mises en relief.

    Pour plus d'information

    Ces extraits sont tirés de la Stratégie du CCI pour l'Afrique, qui fait partie du Document de Programme du CCI (2007-2009). Celui-ci est organisé par région. Tout comme le Rapport annuel 2006 du CCI, il est disponible en français, anglais, espagnol, russe, chinois et arabe sur le site du CCI.


recherche