•  home fr
  •  
  • Numéro 2/2007

                                                                                                                                             2-2207 

  •  
  • Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international Autres articles associés Des déchets organiques à l'énergie propre en Inde Des déchets organiques à l'énergie propre en Inde Des déchets organiques à l'énergie propre en Inde Des déchets organiques à l'énergie pr

    Les programmes ciblés aident les femmes exportatrices à obtenir l'aide qui leur fait défaut.

    Le CCI s'associe au coup d'envoi touristiqueLes fonctionnaires, les leaders du marché du tourisme et les organisations communautaires de Cap-Oriental en Afrique du Sud se sont rencontrés à Port Elizabeth en juin pour s'assurer que la province utilise la Coupe du monde de la FIFA 2010 pour jeter des bases solides en vue de réduire la pauvreté grâce à l'essor durable du tourisme.

    Une des clés pour transformer les économies et réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement en vue de mettre un terme à la pauvreté d'ici 2015, vise à intégrer le commerce dans les politiques de développement en accordant un rôle central aux femmes et aux petites entreprises.

    Entreprises, ONG, gouvernement et agences d'aide créent un nouveau type de coopération en vue de définir des approches novatrices pour réduire la pauvreté par le commerce.

    En septembre, nous étions à mi-chemin du délai imparti par l'initiative des Nations Unies visant à «reléguer la pauvreté aux oubliettes de l'histoire» - une priorité des objectifs du Millénaire pour le développement définis par les Nations Unies en vue de réduire la pauvreté d'ici 2015. Nous devons redoubler d'effort pour atteindre ces objectifs. Bâtir la capacité à commercer sur les marchés mondiaux compétitifs peut faire la différence.Le CCI a fait appel à ses réseaux pour comprendre les problèmes et apporter des solutions novatrices susceptibles de créer des emplois pérennes grâce au commerce. Les articles suivants proposent diverses théories, réussites et préoccupations.

    Des responsables des achats de l'ONU et des fournisseurs sud-africains ont étudié la façon pour ces derniers d'élargir leurs ventes d'articles de secours auprès de l'Organisation lors d'une réunion organisée en juin par le Département du commerce et de l'industrie (DCI) d'Afrique du Sud.

    Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international Le Premier ministre jamaïcain au CCI Le Premier ministre du Swaziland au CCI Autres articles associés Nouvelles du CCI Le nouveau CCI: Au service des pays et des clients Le CCI appuie le Colloque internationa

    Lors de la réunion de Cape Town, le CCI estime que la rencontre de partenaires et la sensibilisation au développement vont de pair.

    Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international Ces produits du Pérou, du Cambodge, d'Inde et de Mongolie témoignent d'une nature généreuse et d'un savoir-faire spécialisé. Reflétant une stratégie de marque moderne, ils sont vendus sur les marchés mondiaux avec l'aid

    La stratégie de marqueInvestir dans les marques de fabrique, les indicateurs d'origine géographiques et autres initiatives de propriété intellectuelle peut aider les pays à ajouter de la valeur à divers produits de base, biens manufacturés et services. Le Brésil cherche à protéger sa boisson nationale (cachaça) en négociant des accords avec l'OMC et l'UE sur les droits de propriété intellectuelle et les indicateurs d'origine nationaux. Entre 1995 et 2003, les exportations de cachaça sont passées de 500 000 litres à 20 millions de litres et 60 pays destinataires; les ventes devraient se situer à 38 millions de litres en 2010. (Source: Programme brésilien de développement de la cachaça).

    Cibler les femmes d'affaires«Le slogan de notre Association est: l'indépendance financière procure la liberté de choix et d'expression. Un comité de marketing rencontre les femmes d'affaires pour découvrir leurs produits et leurs besoins (développement de produits, finition et contrôle qualité). Nous les réunissons par secteur - nous avons trois secteurs solides: l'habillement, les textiles et la bijouterie. Nous essayons de créer des outils de marketing - brochures et CD - et organisons des foires locales, régionales et internationales. Si elles ne peuvent faire le déplacement, nous établissons nous-mêmes les contacts.»Amany Asfour, Présidente de l'Association des femmes d'affaires égyptiennes

    Évolution des besoins, redistribution des rôles«Malgré des tendances commerciales favorables, la concurrence s'accentue et les organismes commerciaux nationaux sont au coeur des actions nationales pour garantir que leurs entreprises clientes, surtout les petites entreprises, deviennent ou restent compétitives à l'international. Les OPC doivent être plus proactives et chercher à améliorer la gestion des relations clients, en instaurant des relations plus étroites et à long terme.La fourniture des services d'appui au commerce évolue également. Les OPC les plus importantes ne parlent plus de promotion du commerce ou d'internationalisation de l'entreprise mais se focalisent sur le développement des entreprises - aider les entreprises clientes à être plus compétitives et à s'ouvrir à l'international. Les clients sollicitent davantage le personnel des OPC, qui doit être mieux formé, jouer le rôle de consultants avec une approche stratégique et faire appel à l'expertise extérieure le cas échéant.»Extrait du résumé de la Conférence, Conférence mondiale des Organisations de promotion du commerce, Buenos Aires, 2007.

    Écouter la voix des entreprises, depuis l'élaboration de la politique commerciale jusqu'à la conception des projets, est essentiel à l'efficacité de l'Aide pour le commerce.

    Un entrepreneur du Botswana, soucieux de la salubrité et de la propreté du continent africain, utilise ses relations Sud-Sud pour élargir ses activités dans le secteur sanitaire.

    En 2009, le Libéria accueillera un important colloque international sur le leadership féminin à l'initiative de Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Libéria et de Tarja Halonen, Présidente de Finlande.

    Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international Ces histoires du « commerce en action » montrent la réussite des exportations pour le Pérou, la Roumanie, le Botswana, l'Ouganda et Oman et prouvent que certains problèmes communs d'exportation sont résolubles. Certaines

    Réduire les obstacles intrarégionauxLa récente recherche de l'OCDE montre que les bénéfices potentiels de la libéralisation du commerce Sud-Sud peuvent être au moins aussi importants que les bénéfices dégagés par un meilleur accès des pays en développement aux marchés des pays riches (commerce Nord-Sud). Les accords commerciaux intrarégionaux en Amérique latine et aux Caraïbes, tels que MERCOSUR et CARICOM, favorisent le commerce entre pays voisins. Par exemple, au cours des 30 dernières années, le commerce intérieur sur le marché commun andin a progressé cinq fois plus vite que le commerce extérieur. (Source: Oxfam)

    Le Forum exécutif sur les stratégies nationales d'exportation, événement phare du CCI, est remanié pour refléter la position de leadership acquise par le CCI en matière de développement et de compétitivité des exportations - un secteur que le CCI entend renforcer et élargir.

    La réunion du Groupe consultatif commun (GCC) d'avril 2007 a fixé la feuille de route du CCI pour le futur; elle sera axée moins sur les produits de grande valeur que sur la fourniture de solutions stratégiques aux clients. Les produits et programmes sont réorganisés pour leur fournir des solutions consolidées. Le CCI travaillera avec d'autres agences sur divers thèmes: pauvreté, marchés éthiques et responsabilité sociale. La cohérence entre prestataires du développement au plan national est essentielle. Le CCI adoptera une approche plus intégrée de la conception et de la fourniture de l'assistance grâce aux partenariats stratégiques.

    S.E. Absalom Themba Dlamini, Premier ministre du Swaziland, et des fonctionnaires de la mission du Swaziland auprès des Nations Unies à Genève ont rencontré la direction du CCI en mai 2007 pour débattre du travail du CCI dans la région et de la possibilité d'élargir la

    Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international © Photo Bianco S.E. Portia Simpson-Miller, Premier ministre de la Jamaïque, et une délégation jamaïcaine ont visité le CCI le 12 juin 2007, un an après l'entrée en fonction de Patricia R. Francis comme Directrice e

    Le CCI a collaboré avec le nouveau membre de l'OMC pour poser les bases d'une défense commerciale efficace avec l'aide du Gouvernement et des milieux d'affaires.

    Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international ProMéxico est la nouvelle agence mexicaine de promotion du commerce et des investissements. Opérationnelle courant 2007, elle sera sous tutelle du Ministère de l'économie. Présiderons à son fonctionnement des représentants du gouverne

    Interview - Sambuu DemberelLes articles du Forum du commerce sont repris dans les publications mongoles d'éducation au commerce pour faciliter la transition vers l'économie de marché.

    Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international Dernières informations sur les évènements et les projets du CCI Le Forum mondial pour le développement des exportations Ouganda: Les agriculteurs bio séduisent l'Europe Coupe du monde 2010 Des entreprises sud-africaine

    Les importateurs européens de produits bio rencontrent exportateurs et producteurs ougandais lors de la tournée des acheteurs du CCI.

    Solutions communes«Certains pays participant au Cadre intégré m'ont confié qu'ils en avaient assez d'être scrutés et que le temps des solutions était venu. Avec le CCI, nous devons désormais prendre les diagnostics et voir comment élaborer des programmes pour fournir des services aux pays.»Kandeh K. Yumkella. Directeur général, ONUDI

    Grâce aux outils du CCI, Oman a diversifié les exportations de son économie fortement dépendante du pétrole.

    Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international Le Business Management System: Un cadre de référence pour renforcer la compétitivité internationale 143 pages . Guide présentant le concept du Business Management System (BMS) en tant que structure générique pour la g

    En Roumanie, la stratégie nationale connecte les régions, les villes et les villages en vue d'élargir la base d'exportateurs et de créer de nouvelles exportations adaptées aux exigences des nouveaux marchés, de l'Union européenne notamment.

    Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international Les institutions nationales d'appui au commerce d'Afrique orientale et australe se sont rencontrées à Nairobi en août 2007 pour débattre de la façon d'améliorer l'intégration commerciale de l'Afrique. La réunion était organisée par l

    Concurrence et vente: Danser avec le dragon«Nous encourageons nos investisseurs industriels à apprendre à danser avec les Chinois, ce dragon chinois, qui exporte beaucoup. Il faut voir les choses en face». Enrique Mantilla, Président de la Chambre argentine des exportateurs (CERA)

    Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international Dans le cadre de ses efforts post-guerre en vue de doper les exportations, la Sierra Leone a créé une nouvelle agence de promotion du commerce (Investment and Export Promotion Agency). L'initiative, qui s'inscrit dans un processus de

    Un entrepreneur péruvien a fait d'un aliment peu rentable, la banane plantain, un produit d'exportation à haute valeur ajoutée. Grâce à un partenaire de formation qualifiante en management, cet exportateur péruvien a pu grimper le long de la chaîne de valeur.

    De nouveaux guides sur les tarifs douaniers, la sécurité alimentaire et la gestion de la qualité à l'intention des petits exportateurs dopent leur compétitivité internationale.

recherche