•  home fr
  •  
  • Numéro 3/2005

                                                                                                                                                      3-2005 

  •  
  • Le rapprochement historique entre un important fabricant de vêtements cyclistes (ASSOS) et une petite entreprise kazakhe (Textiline) initié par un directeur de projet du CCI passionné de vélo, a permis de lancer la première ligne de vêtements «after-bike»

    Le Forum du commerce a, pendant des années, consacré des articles au «e». Depuis les stratégies de développement du «e-commerce» aux études de marché des secteurs prometteurs d'exportation et des articles à succès, nous avons compilé une liste complète d'articles du Forum du commerce concernant le e-commerce pour les pays en développement.

    La seconde phase du programme E-Trade Bridge du CCI a pour objectif de s'attaquer au «fossé de l'utilisation»; les représentants de Chine, Indonésie, Mongolie, Pakistan et Thaïlande ont dévoilé leurs plans d'action nationaux. Le fossé de l'utilisation reflète un usage insuffisant des technologies de l'information et des communications (TIC) par les entreprises, sans qu'il existe pour autant de «fossé numérique» ou de «fossé de l'accès».

    Les acheteurs incitent les industriels de la confection à utiliser la technologie de l'information pour accélérer la livraison, réduire les coûts et améliorer les services.Avant d'investir dans cette technologie, les fabricants doivent rassembler toutes les «pièces du puzzle» de la chaîne de valeur, depuis les usines de tissus jusqu'au détaillant.

    Pour les grands acheteurs et les fabricants du secteur du vêtement, le recours à la technologie de l'information ne se traduit pas seulement par l'informatisation du commerce traditionnel mais également par un partage des responsabilités.

    L'abolition au 1er janvier 2005 du régime des quotas d'exportation de textiles et vêtements vieux de 42 ans a fait du secteur le plus grand marché acheteur de l'histoire.

    Des fonctionnaires pakistanais ont assisté à des réunions de formation et de réseautage organisées par le CCI en vue de les aider lors des négociations commerciales du cycle de Doha.

    S'inspirant de l'expérience acquise lors du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) de 2003 à Genève, le CCI a organisé trois événements sur le e@Work afin de permettre aux milieux d'affaires des pays en développement de faire entendre leur voix lors du SMSI 2005 de Tunis.

    L'ère post-quotas a plongé le secteur des textiles et des vêtements dans une période de turbulences depuis début 2005. C'est désormais l'acheteur qui a la main et le vendeur doit prendre garde. Sous la pression des acheteurs, les vendeurs deviennent des prestataires de services. Les premiers se cantonnant à leurs fonctions premières, les fournisseurs les plus compétitifs doivent proposer des services dépassant la simple confection de vêtements. Les alliances qu'ils nouent avec les producteurs de tissus et de garnitures leur confèrent un avantage concurrentiel en les faisant intervenir précocement pour fournir aux acheteurs un service essentiel, l'approvisionnement en ces produits de base. L'autre «must» concerne la technologie de l'information et de la communication. Les grands acheteurs prônent désormais l'utilisation de la technologie pour gérer l'ensemble de la chaîne, depuis la gestion des stocks et le design jusqu'aux achats négociés via des enchères. Les articles ci-dessous donnent un aperçu des tendances et des préoccupations des économies en développement et en transition.

    Le lien entre commerce et développement est désormais largement admis. Le débat actuel porte toujours sur le choix de l'approche à adopter: doit-elle être structurée ou faire la part belle à la créativité?

    En octobre, la version en ligne du Forum du commerce a dépassé le cap des «200 000 visiteurs par mois»; plus de 203 000 personnes issues de 180 pays se sont connectées sur le site de la revue (http://www. forumducommerce.org).

    Lorsque les quotas limitaient les exportations de vêtements chinois, les fabricants ont dû innover pour soutenir la concurrence. Ils ont diversifié leur production vers tout type de vêtements plutôt que de se concentrer sur le bas de gamme. Les compétences acquises et les services offerts leur ont permis de fixer de nouvelles normes, que la levée des quotas a permis d'exploiter pleinement.

    Alors que le cycle des négociations de Doha sur le commerce est porteur d'avantages et de désavantages pour les pays en développement, nombre d'entre eux tentent de tirer parti du système commercial mondial.

    Les enchères électroniques de café de haute qualité améliorent les revenus des producteurs et dégagent des gains d'efficacité pour les acheteurs et les vendeurs.

    Les e-enchères mettent en concurrence les fabricants et garantissent aux clients des bas prix. En s'unissant avec les fournisseurs de tissus et d'accessoires, les fabricants peuvent faire des offres qui garantissent leurs profits.

    Les experts en normes recommandent des mesures d'aide aux pays en développement afin de garantir que les normes pour les produits n'entravent pas les échanges.

    Suite à la fermeture du port de la Nouvelle-Orléans, les exportateurs de café se sont tournés vers le site internet du CCI, Le Guide du café.

    à l'occasion du 60ème anniversaire de l'ONU, l'Office des Nations Unies à Genève et les autorités municipales ont organisé des manifestations et des activités afin de sensibiliser la population genevoise aux divers fonds, programmes et agences spécialisées des Nations Unies (dont le CCI) et à la façon dont ils concourent à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

    M. Sok Siphana, Cambodge, a rejoint le CCI en octobre 2005 comme Directeur de la Division de coordination de la coopération technique, qui gère les programmes nationaux et régionaux du CCI. M. Sok remplace Hendrick Roelofsen, parti à la retraite.

    Le CCI encourage les PMA membres de l'OMC à tirer parti de la gratuité, jusqu'à septembre 2006, de son outil d'analyse, Market Access Map.

    Des délégués de par le monde entier se sont rassemblés à Hong Kong pour la Conférence ministérielle de l'OMC, mettant le Programme de Doha pour le développement, une fois de plus, sous les projecteurs.

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2005 Financements et garanties dans le commerce international: guide juridique 394 pages . Ouvrage présentant, du point de vue juridique, les fondements des principaux mécanismes de paiement, de financement et de sûreté du commer

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2005 Financements et garanties dans le commerce international: guide juridique 394 pages . Ouvrage présentant, du point de vue juridique, les fondements des principaux mécanismes de paiement, de financement et de sûreté du commer

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2005 Financements et garanties dans le commerce international: guide juridique394 pages. Ouvrage présentant, du point de vue juridique, les fondements des principaux mécanismes de paiement, de financement et de sûreté du commerce international - examine leurs avantages ainsi que les moyens d'en limiter les risques - couvre les termes et modalités de paiement, les crédits documentaires, les différentes garanties ainsi que le règlement des litiges - indique les décisions judiciaires et arbitrales pertinentes ainsi que l'état du droit harmonisé et des contrats types applicables - propose des modèles de clauses contractuelles en anglais et en français - fournit des adresses d'institutions internationales oeuvrant dans ce domaine - contient un glossaire. (Réimpression édition 2002)Achat en ligne, visitez le site du CCI e-shop à http://www.intracen.org/eshop Influencer et respecter les normes internationales: Les défis pour les pays en développementVol. 2. 190 pages. Second tome d'un ensemble de deux volumes traitant des besoins en matière d'assistance technique des pays en développement afin que ceux-ci puissent se conformer aux règlements techniques et aux mesures sanitaires et phytosanitaires exigés par les marchés d'exportation - examine les procédures suivies par un ensemble choisi d'organisations internationales à activités normatives et d'organismes internationaux d'accréditation; présente des études par pays illustrant les besoins en matière d'assistance technique des pays en développement dans le contexte de l'Accord de l'OMC sur les obstacles techniques au commerce (OTC) et de l'Accord sur l'application des mesures sanitaires et phytosanitaires (MSP).Achat en ligne, visitez le site du CCI e-shop à http://www.intracen.org/eshop Contrats-types du CCI pour les joint ventures contractuelles114 pages. Manuel portant sur des modèles de contacts pour la mise en place de joint ventures réglementant la collaboration ou l'activité commune de deux ou plusieurs parties, sans recours à la fondation d'une entité juridique - pour chaque contrat -type, prévoit une liste de vérification des options disponibles, des délais, des documents additionnels et un guide de l'utilisateur.Achat en ligne, visitez le site du CCI e-shop à http://www.intracen.org/eshop Partenariat public-privé efficace dans le secteur des technologies de l'information: Comment renforcer les capacités professionnelles et commerciales211 pages. Étude portant sur l'importance du partenariat public-privé dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC) comme outil stratégique pour combler la fracture numérique - évoque la notion de partenariat et décrit les activités du secteur public/gouvernemental pour fournir un cadre d'appui général aux TIC; analyse les incidences du partenariat public-privé pour les PME et examine les expériences dans ce domaine de l'Union européenne et des pays en transition; fait également le point de l'évolution dans d'autres pays, dont certains ont transformé leur économie en développant une industrie efficace des TIC; expose les points de vue des milieux d'affaires, tels que le perçoit Ericsson Europe, au sujet de l'importance du partenariat public-privé.Achat en ligne, visitez le site du CCI e-shop à http://www.intracen.org/eshop  

    Pour soutenir la concurrence dans l'ère post-2005, les fournisseurs des pays en développement doivent impérativement miser sur l'approvisionnement.

    En septembre, le CCI a organisé à Santiago (Chili) la quatrième rencontre acheteurs/vendeurs de LatinPharma, industrie pharmaceutique d'Amérique latine. Dès la fin de la réunion, les entreprises participantes ont déclaré avoir conclu des transactions d'une valeur comprise entre US$ 8 millions et US$ 18 millions, chiffres qui devraient être revus à la hausse. Le CCI a organisé plus de 1000 rencontres entre entreprises sur les 3750 opportunités commerciales.

    À l'occasion du Sommet mondial sur la société de l'information qui a eu lieu à Tunis, les entreprises des pays riches et pauvres ont pu s'interroger: «en quoi le 'e' peut doper ma compétitivité.

    Le commerce comptant pour 17% de son produit intérieur brut, Dubaï entend collaborer avec le CCI à la création d'un Centre de développement des exportations permettant une expansion en douceur de ce secteur.

recherche