•  home fr
  •  
  • Numéro 2/2005

                                                                                                                                                      ;2-2005 

  •  
  • Avec plus de 50 articles sur le commerce des services, cette collection du Forum du commerce dispose d'information pour les responsables de stratégies d'exportation et de développement, ainsi que pour les fournisseurs de services et ceux qui les soutiennent.

    Dans de nombreux pays en développement, l'obstacle principal à l'exportation de services tient au manque de considération sur le marché mondial. Le renforcement de la crédibilité à l'étranger est la clé de la réussite.

    DÉFISLes stratégies nationales de développement ignorent souvent le secteur des services. Les stratégies d'exportation de nombreux pays en développement se focalisent sur les produits, passant outre l'occasion qu'offrent les services de diversifier le commerce et de créer des emplois. L'expansion des marchés mondiaux de services crée de nouveaux débouchés pour les services professionnels, touristiques et d'externalisation; elle résulte de l'innovation technologique, notamment des télécommunications plus rapides et moins coûteuses et des voyages à bas prix, qui facilite la commercialisation et le démarchage de nouveaux clients.

    Les services sont le secteur du commerce international qui se développe le plus rapidement.Les progrès technologiques récents ont eu un impact considérable sur le secteur des services, favorisant la commercialisation et la fourniture en ligne; le secteur reste cependant difficile à approcher du fait de sa diversité et de son morcellement.

    Quelles images s'imposent à l'esprit à l'évocation du "commerce", du "système commercial mondial" ou des "exportations"? Rares sont ceux qui font le lien avec le commerce des services; les réponses les plus fréquentes évoquent des conteneurs de marchandises alignés sur le pont d'un navire, dans la remorque d'un camion ou la soute d'un avion. La réponse reflète en partie la croissance relativement récente des services dans le commerce mondial mais elle tient aussi au contenu intangible, donc invisible, des services. D'où la difficulté à promouvoir les services. Les exportateurs vendent une "promesse" et non un produit que les acheteurs peuvent palper. Ils doivent faire bonne impression et miser sur les recommandations de tiers pour gagner la confiance de l'acheteur. L'obstacle peut être bien réel pour les exportateurs des économies en développement et en transition.

    Les stratégies d'exportation de nombreux pays en développement se focalisent sur les biens. Ils délaissent les opportunités de diversifier le commerce et de créer des emplois à travers le commerce des services. Les articles de Forum du commerce maintenant en ligne portent sur des secteurs de services avec du potentiel d'exportation pour les pays en développement. De l'intégration des communautés locales aux activités touristiques, aux emplois pour les prestataires de services handicapés, ces articles montrent le potentiel de développement des services.

    Les services commerciaux et professionnels représentent plus du tiers des exportations mondiales de services - et leur part de marché est en progression.

    Les entreprises des pays en développement peuvent peser sur les politiques commerciales. Elles doivent: comprendre le marché, identifier les obstacles et faire entendre leur voix.

    Les prestataires de services de divers pays en développement créent des coalitions pour dynamiser le secteur.

    Lors de la réunion annuelle du Groupe consultatif commun du CCI avec les bénéficiaires et les donateurs (Genève, 18-22 avril), le CCI a fait le point sur les progrès réalisés pour aider les pays à approvisionner les marchés mondiaux. Les représentants de 93 pays développés et en développement ont participé à la réunion dont l'objectif est d'analyser les activités du CCI l'année précédente et de fixer les objectifs pour l'année à venir.

    Le commerce devient toujours plus compétitif et pourtant, au Nord comme au Sud, il est de plus en plus reconnu comme un outil du développement. Pourquoi? Parce qu'il améliore le niveau de vie des populations pauvres comme le montrent nos projets. Dans les régions rurales de Bolivie par exemple, la noix du Brésil est un secteur en pleine expansion qui permet à des milliers de travailleurs et à leur famille de s'extraire de la pauvreté tout en protégeant la forêt pluviale amazonienne. Dans de nombreuses régions du monde, les exportations horticoles du Ghana génèrent des revenus pour les agriculteurs pauvres; en 2005, les ventes devraient représenter €30 millions.

    Les études successives montrent que les services et les exportations de services restent relativement méconnus. Pour dynamiser le commerce dans ce secteur prometteur pour les pays en développement, il faut avant tout accorder plus d'attention aux exportateurs de services et à leurs besoins.

    Paul Kagame, Président du Rwanda, a rencontré en avril des fonctionnaires du CCI pour débattre du développement des exportations d'huiles essentielles suite au succès du projet mis en œuvre au Burundi avec l'appui du CCI.

    Ressources en ligne Les articles de cette édition ont-ils répondu à vos besoins? Souhaitez-vous d'autres informations sur certains sujets? Les ressources du CCI et d'autres organisations peuvent vous informer davantage sur des thèmes particuliers liés aux services.Opportunités d'exportation et de développement des servicesCentre du commerce international (CCI)http://www.intracen.org/servicexport/welcome.htm La section consacrée au commerce des services fournit des informations techniques et des ressources pour aider les entreprises, les associations du secteur et les gouvernements à dynamiser les exportations.

    Les stratèges et les entreprises n'exploitent pas toujours le potentiel d'exportation des services par manque de connaissance. Il faut avant tout renforcer la sensibilisation aux services.

    Forum du commerce international - No. 2/2005, © Centre du commerce international Photo: ITC/E. Barreto Télécommunications Les technologies de l'information et de la communication ont créé de nouveaux débouchés pour les pays en développement (opérateurs de téléphonie mobile, développeurs de lo

    Les institutions d'appui au commerce peuvent promouvoir les capacités nationales en matière de services, améliorant ainsi les techniques commerciales des entreprises et l'image du pays.

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2005 Financements et garanties dans le commerce international: guide juridique Contrats-types du CCI pour les joint ventures contractuelles Influencer et respecter les normes internationales: Les défis pour les pays en dévélopp

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2005 Financements et garanties dans le commerce international: guide juridique Contrats-types du CCI pour les joint ventures contractuelles Influencer et respecter les normes internationales: Les défis pour les pays en dévélopp

    Les débats se multiplient entre l'Afrique et les pays développés autour d'un "Plan Marshall" pour l'Afrique, de l'annulation de la dette et de l'appui aux petites entreprises. Pour garantir la compétitivité, les institutions financières africaines doivent montrer la voie et soutenir le commerce et l'investissement.

    Le tourisme, premier secteur économique mondial, offre une double chance d'exportation et de développement aux nombreux pays pauvres. Le trafic touristique devrait tripler d'ici 2020. Les pays en développement reconnaissent la contribution potentielle du secteur touristique aux objectifs de développement national: il crée des emplois, dynamise les petites entreprises et réduit la pauvreté notamment.

    L'ensemble de la production d'une société est tributaire des services et l'approvisionnement des marchés en denrées n'échappe pas à la règle. Prenons le cas d'un sac de 5 kilos de riz exporté du Pakistan vers l'Europe. Comment passe-t-il de l'exportateur au consommateur? Grâce aux services.

    Les professionnels handicapés ne sont pas toujours pris en compte dans les politiques liées au commerce, aux télécommunications et au développement économique. Les prestataires de services handicapés utilisent cependant la technologie pour exprimer leurs divers talents et prospecter de nouveaux marchés.

    Les grandes entreprises du secteur du tourisme réalisent qu'investir dans le développement communautaire local est très rentable. Le Directeur de l'hôtel Sofitel de Bahia au Brésil donne un exemple concret de responsabilité sociale des entreprises.

recherche