•  home fr
  •  
  • Numéro 1/2005

                                                                                                                                                      1-2005 

  •  
  • © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2005 J. Smadja, Directeur exécutif adjoint du CCI accueille M. Gil Moreira (à gauche) au CCI. Gilberto Gil Moreira, Ministre brésilien de la culture, a rendu visite au CCI en janvier 2005 pour appréhender le travail du centr

    Voilà maintenant quelques années que le Forum du commerce présente des reportages sur les organisations de promotion du commerce. Cette collection qui comprend 25 nouveaux articles du Forum du commerce regroupe des thèmes importants pour toutes les OPC, inclus des recommandations faites lors des conférences mondiales des OPC et des exemples de cas des principales organisations.

    La mutation du marché des textiles et des vêtements affectera beaucoup de pays en développement qui fabriquent et exportent ces produits. Ces articles du Forum du commerce contiennent des études faites au sujet du futur de cette industrie, des recommandations aux sociétés, ainsi qu'aux associations de ce secteur et aux gouvernements. Les lecteurs trouveront également des profils de marché sur les textiles et vêtements en soie, cuir et en jute.

    La mutation du marché des textiles et des vêtements affectera beaucoup de pays en développement qui fabriquent et exportent ces produits. Ces articles du Forum du commerce contiennent des études faites au sujet du futur de cette industrie, des recommandations aux sociétés, ainsi qu'aux associations de ce secteur et aux gouvernements. Les lecteurs trouveront également des profils de marché sur les textiles et vêtements en soie, cuir et en jute.

    La levée des quotas sur les textiles et les vêtements profite aux grands producteurs asiatiques; d'autres pays doivent également tirer leur épingle du jeu dans ce secteur qui joue un rôle économique majeur dans de nombreux pays figurant parmi les moins avancés, notamment en Afrique, et dans d'autres petits pays vulnérables. Afin de conserver leurs parts de marché, les entreprises de ces pays doivent tirer pleinement parti des avantages de la franchise de droits, diversifier leurs produits et élargir leurs chaînes d'approvisionnement.

    En Asie, 19 pays en développement et 2 organisations régionales bénéficient d'un accès rapide à l'assistance technique dans le cadre d'un programme de 3 ans doté de €5 millions financé par la Commission européenne (CE) et le CCI. L'objectif est d'aider les pays à mieux intégrer l'économie mondiale et à contribuer à l'allègement de la pauvreté et au développement durable.

    Strategic Market Analysis for International Business Development (Analyse stratégique des marchés pour le développement du commerce international).

    En 2005, le Forum exécutif du CCI a collaboré avec son réseau à l'organisation d'une nouvelle série de rencontres de 2 jours en vue d'identifier et de diffuser les meilleures pratiques en matière de stratégie nationale d'exportation. Plus de 60 pays ont participé à ces consultations.

    Le CCI s'est fait l'avocat du développement du commerce qui a suscité le débat lors de la dernière réunion informelle du Groupe consultatif commun.

    Les vêtements que nous portons ont probablement sillonné la planète plus que nous ne le ferons jamais. Le trajet emprunté par la chemise qui nous sert d'exemple en est une illustration probante. Fabriquée pour le compte d'un grand détaillant basé aux États-Unis par une méga-entreprise de Hong-Kong (Chine) disposant de filiales dans différents pays, elle résume à elle seule l'internationalisation du commerce des textiles et des vêtements.

    Alors que l'économie mondiale traverse une période de mutations rapides et profondes, les dirigeants des organisations de promotion du commerce du monde entier se sont réunis pour débattre de leur avenir en tant qu'acteurs du développement du commerce national et de la compétitivité des entreprises.

    Les institutions nationales sont essentielles à la dynamisation durable du commerce. Les organisations de promotion du commerce efficaces s'adaptent au contexte commercial en mutation. Tel est le premier message sur les OPC.Ce célèbre proverbe chinois, particulièrement bien adapté à tout type de développement durable, n'est pourtant pas suivi par les prestataires d'assistance technique, qui, dans leur hâte à bien faire et à le faire savoir, privilégient souvent la «solution de fortune» ou «l'action à réalisation rapide». En rassasiant l'homme affamé d'un poisson, ils obtiennent des résultats positifs immédiats qui contentent chacun sur le court terme. Mais quand l'homme revient le lendemain avec la faim au ventre, le donateur aura peut-être réaffecté les ressources vers une autre situation «à victoire rapide».

    Les technologies de la communication permettent d'offrir des services plus spécialisés en plus grand nombre. Les OPC doivent désormais se focaliser sur les exportations de services, les pays européens étant à 80% basés sur ce secteur.

    La dernière Conférence mondiale des organisations de promotion du commerce a montré l'intérêt que portent les dirigeants des OPC à l'innovation en matière de promotion des investissements, de relations avec les clients, d'évaluation des résultats.

    Saleban Omar Oudine, Ministre du tourisme, de l'industrie et de l'artisanat de Djibouti, a signé en décembre 2004 un accord avec le CCI en vue de développer le secteur touristique.

    Des organisations de promotion du commerce (OPC) opérant en République de Corée, Ouganda, Colombie, Jamaïque, Australie et Bulgarie, ont reçu une récompense internationale en reconnaissance de leur réussite à l'exportation. Les lauréats témoignent de la capacité des OPC d'agir efficacement dans un contexte commercial difficile.

    Dans les pays asiatiques prospères, les OPC appuient les politiques commerciales et d'investissement pour l'exportation.Peu d'aspects de la politique commerciale sont autant polarisés que le débat sur l'intérêt des organisations de promotion du commerce (OPC) pour les pays en développement. Selon d'ardents partisans du libre-échange, elles sont (notamment celles financées et contrôlées par l'État) des entités bureaucratiques inefficaces et coûteuses sans réel effet sur les exportations privées et prônent pour les dynamiser une libéralisation rapide des importations et des taux de change compétitifs. À l'opposé, les protectionnistes, estimant que les entreprises privées ont besoin des OPC publiques pour exporter, font un lien direct entre réussite à l'exportation et expansion des OPC. Pour comprendre les OPC et autres questions institutionnelles complexes, les résultats empiriques des économies asiatiques dynamiques valent mieux que les théories économiques.

    La nouvelle formule de la revue Forum reflète la volonté de communiquer différemment sur les thèmes liés au développement du commerce et s'inspire des réactions suscitées par les publications du 40ème anniversaire.La nouvelle orientation tient en trois mots: promotion, développement, actualité. Nous sommes toujours porteurs du message du CCI: mobilisation pour combler le fossé entre riches et pauvres, et espoir que soient exploitées et élargies les meilleures pratiques.Conscients de la diversité de nos lecteurs et de la multiplicité et complexité des disciplines liées au commerce, nous analysons les liens entre le développement du commerce et les tendances sociétales ou événements pertinents. Un thème de ce numéro est consacré aux textiles et aux vêtements. La fin des quotas imposés à ce secteur pendant 30 ans affecte les pays les moins avancés, les exportations de vêtements étant pour beaucoup une source importante de revenus. Nous examinons attentivement l'incidence de cette évolution et proposons des recommandations aux entreprises et gouvernements pour maintenir la compétitivité dans ce secteur difficile qui s'ouvre de plus en plus à la concurrence.

    Pour la première fois, le CCI a réuni les directeurs de centres de médiation et d'arbitrage solidement établis et récemment créés afin de débattre de leurs difficultés opérationnelles. Ils sont repartis avec de nouvelles idées pour résoudre les problèmes communs et de nouvelles initiatives en matière de formation et coopération.

    Product Map, outil du CCI pour l'information commerciale et l'analyse des marchés en vue d'identifier les secteurs d'exportation prioritaires, a triplé le nombre de ses utilisateurs depuis son lancement en 2002. Il se compose de 72 portails sur internet, chacun consacré à une industrie spécifique; il recevait jusqu'à 18 000 visiteurs mensuels en février 2005.

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2005 Thésaurus du langage du commerce international Révision 4. 158 pages. (Document technique). Thésaurus à l'usage des services d'information commerciale de pays en développement pour la description bibliographique de p

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2005 Thésaurus du langage du commerce international Révision 4. 158 pages. (Document technique). Thésaurus à l'usage des services d'information commerciale de pays en développement pour la description bibliographique de p

    Comment les pays africains peuvent-ils consolider leur expertise afin de promouvoir plus efficacement leurs intérêts lors des négociations commerciales et de tirer profit du système commercial? Les trois organisations de développement du commerce basées à Genève (CCI, CNUCED et OMC) coopèrent pour renforcer la capacité des pays à jouer un rôle plus actif.

    Le commerce des services offre de réelles opportunités commerciales, notamment entre pays en développement. Ces dernières années, le CCI a recentré ses activités sur ce secteur afin d'aider les pays à tirer parti de ces opportunités.

    Suite au tsunami de décembre 2004, les agences d'aide achètent du matériel en Asie et dans d'autres régions en développement et font appel aux réseaux de fournisseurs des pays en développement mis en place par le CCI.

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2005 Le CCI actualise actuellement la publication Café - guide de l'exportateur (344 pages) parue fin 2002 et l'adapte pour l'internet ( http://www.thecoffeeguide.org ) depuis avril 2005 . Outre le guide, le site internet offre aux visite

recherche