•  home fr
  •  
  • Numéro 3/2003

                                                                                                                                                      3-2003 

  •  
  • Au Cambodge, au Laos et au Viet Nam, de petites entreprises partagent les coûts de l'internet afin d'augmenter leur visibilité auprès des acheteurs étrangers et d'accroître leurs exportations.

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2003 De g. à dr.: Eduardo Pizarro, Administrateur principal en promotion du commerce, CCI; Sandra Morales de Duje, Conseillère, Mission permanente d'El Salvador; J. Denis Bélisle, Directeur exécutif, CCI; María Brizuela de Ávil

    Le CCI a lancé un nouveau projet en vue d'aider les femmes entrepreneurs du Cameroun à étendre leurs opérations dans la région et au-delà, au moyen de réseaux et des technologies de l'information et de la communication.

    Si l'on veut que les négociations commerciales multilatérales profitent aux pays en développement et en transition, il faut aborder les questions liées à l'approvisionnement. Pour augmenter la compétitivité de ces pays, l'assistance technique liée au commerce et l'encouragement des échanges Sud-Sud restent indispensables.

    Lors de l'élaboration de stratégies concernant le commerce électronique, les gouvernements devraient tenir compte des besoins des exportateurs. Voici les résultats d'enquêtes auprès d'exportateurs européens et nord-américains.

    Les chambres de commerce peuvent jouer un rôle actif dans l'application des technologies de l'information et de la communication. C'est le cas de la Chambre brésilienne de commerce électronique, Camara-e.net.

    Les technologies de l'information et de la communication peuvent aider les PME des pays en développement à renforcer leur compétitivité: intégration à de nouveaux secteurs d'exportation, rationalisation des activités, liens avec les partenaires. Voici quelques recommandations.

    Par le biais d'enchères en ligne, les producteurs de café gourmet des pays en développement ont réussi à obtenir des prix élevés. Un projet du CCI.

    Le Sommet mondial sur la société de l'information, tenu à Genève en décembre 2003 et à Tunis en novembre 2005, réunit les chefs de file des gouvernements, du secteur privé, des organisations intergouvernementales, de la société civile et des médias pour résoudre les difficultés posées par le fossé numérique dans le monde.

    Le CCI aide les pays en développement à doter leurs petites entreprises de l'électronique.

    Cette année, tenant compte du Programme de Doha pour le développement, le CCI a centré le débat du Forum exécutif sur le thème «Les affaires favorisent le développement: les implications pour les responsables de la stratégie d'exportation». Cette rencontre s'est déplacée de Montreux, en Suisse, à Cancún, au Mexique.

    Les stratégies nationales doivent être concentrées sur les véritables problèmes auxquels les petites entreprises sont confrontées concernant l'électronique, de sorte qu'elles puissent bénéficier des technologies de l'information et de la communication.

    Depuis 2001, les lecteurs de la version imprimée de Forum du commerce ont pu retrouver en ligne notre revue consacrée aux nouvelles et questions liées au développement du commerce. Après deux ans et demi d'efforts soutenus, le site internet trilingue de Forum du commerce s'est beaucoup étoffé, avec des rubriques disponibles uniquement sur le web, qui sont d'utilisation aisée et p

    Le CCI et le Conseil kényen de promotion de l'exportation ont mis sur pied la première rencontre régionale destinée aux associations de l'industrie des services, en vue d'établir un réseau de liens (Bridges Across Borders, Nairobi, juillet 2003).

    Une interview de Vinod K. Aggarwal, Université de Californie, Berkeley S'ils veulent créer de bonnes conditions pour l'innovation, les gouvernements devraient promouvoir l'alphabétisation électronique et les marchés financiers, et mettre en place une infrastructure légale et technique adéquate.

    Aujourd'hui, les multinationales s'associent aux gouvernements et aux groupes locaux pour apporter aux petites entreprises le capital de lancement et les compétences, et pour améliorer le contexte politique nécessaire à l'acquisition de technologie.

    Des applications simples et ciblées, un travail collectif au sein de réseaux commerciaux et l'apport d'un réseau international de contacts pour les adaptations techniques sont les éléments qui ont aidé une organisation d'appui commercial à offrir des solutions en ligne à de petits exportateurs.

    Dans le monde en développement, les petites entreprises pionnières tirent avantage des nouvelles technologies de l'information et de la communication pour améliorer leurs processus commerciaux et étendre leurs marchés d'exportation pour des produits et services traditionnels. Elles fournissent elles aussi des biens et services high-tech.

    Pour augmenter les exportations et améliorer la compétitivité nationale, les pays en développement ont besoin de stratégies spécifiques qui vont au-delà de la question de l'accès.

    LivresCafé: guide de l'exportateur (2002)Forum exécutif 2000: Développement des exportations dans l'économie numérique (2001)Guide à l'intention des entreprises: Accord général sur le commerce des services. Ed. rév. (2000)Les PME et les technologies de l'information: Une étude pratique des PME à la frontière des TI (2000)Opérations de back-office offshore: Fourniture de services d'appui aux marchés mondiaux (2000)Commerce des produits des technologies de l'information et les accords de l'OMC (1999)Les services des technologies de l'information: Manuel à l'intention des exportateurs des pays en développement (1998)Réussir dans l'exportation de services: Manuel à l'intention des entreprises, des associations et des gouvernements (éd. originale - 1997)

    Des formateurs commerciaux des secteurs public et privé de huit États d'Amérique centrale et des Caraïbes ont créé une nouvelle association pour la formation commerciale. C'est le résultat d'un projet de formation du CCI, financé par les Gouvernements norvégien et suédois.

    Qu'il s'agisse des processus, des produits ou des marchés, les exportateurs qui ne s'adaptent pas aux innovations technologiques risquent de rester en arrière. Une solide stratégie d'investissement dans l'électronique peut cependant aider les PME à conquérir de nouveaux marchés et à surmonter de nombreux obstacles sur les marchés internationaux.

    Qu'il s'agisse des processus, des produits ou des marchés, les exportateurs qui ne s'adaptent pas aux innovations technologiques risquent de rester en arrière. Une solide stratégie d'investissement dans l'électronique peut cependant aider les PME à conquérir de nouveaux marchés et à surmonter de nombreux obstacles sur les marchés internationaux.

    Qu'il s'agisse des processus, des produits ou des marchés, les exportateurs qui ne s'adaptent pas aux innovations technologiques risquent de rester en arrière. Une solide stratégie d'investissement dans l'électronique peut cependant aider les PME à conquérir de nouveaux marchés et à surmonter de nombreux obstacles sur les marchés internationaux.

    Qu'il s'agisse des processus, des produits ou des marchés, les exportateurs qui ne s'adaptent pas aux innovations technologiques risquent de rester en arrière. Une solide stratégie d'investissement dans l'électronique peut cependant aider les PME à conquérir de nouveaux marchés et à surmonter de nombreux obstacles sur les marchés internationaux.

    Les petits exportateurs des pays en développement peuvent améliorer leur avantage concurrentiel grâce aux technologies de l'information et de la communication (TIC).

    Si les pays en développement veulent bénéficier des technologies, il faut mettre l'électronique à leur portée. Les technologies sont une chose, s'en servir pour stimuler les exportations, l'emploi et les revenus en est une autre. Ce numéro de Forum du commerce fait partie de la contribution du CCI au Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) qui a lieu à Genève en décembre 2003 et à Tunis en novembre 2005, contribution qui vise à aider les petites entreprises à améliorer leur compétitivité grâce à l'usage des technologies de l'information et de la communica

recherche