•  home fr
  •  
  • Numéro 4/2000

                                                                                                                                                      ;4-2000 

  •  
  • Voici l'exemple d'un OPC qui a évalué les compétences en TI de ses clients et adapte ses services afin de tirer le meilleur parti de l'économie numérique, toujours plus présente.

    Pour tirer parti de la nouvelle économie numérique, les services proposés par les OPC comprennent généralement l'offre électronique d'information commerciale, les rencontres de partenaires en ligne, les expositions virtuelles, et l'enseignement et la formation par internet (voir encadré p. 28).

    Avec des dépenses allant de 9% à 13% du produit intérieur brut (PIB), le gouvernement est le plus gros acheteur de biens et de services dans de nombreux pays en développement. Comment les gouvernements peuvent-ils se servir de ce processus pour stimuler l'internationalisation de petites entreprises, leur créer de nouveaux débouchés commerciaux régionaux et développer des stratégies commerciales pour les rendre plus compétitives sur les marchés mondiaux?Tel est le sujet traité dans une nouvelle publication du CCI sur l'amélioration de l'accès des PME aux marchés publics.

    Le Cadre intégré et d'autres programmes d'assistance commerciale ont été créés en vue d'inverser la marginalisation croissante de l'Afrique sub-saharienne et d'autres pays les moins avancés dans le système commercial mondial. De grands espoirs sont nés de leur lancement; pourtant, depuis, peu de progrès ont été faits, principalement à cause du manque de financement.

    Une véritable révolution se déroule sur presque tous les marchés où vous exportez, qui va affecter la manière d'agir des institutions de promotion des échanges commerciaux.

    Le Forum de promotion du commerce asiatique (Asian Trade Promotion Forum, ATPF) représente 21 organismes de promotion du commerce (OPC) en Asie et en Océanie. L'environnement de la promotion commerciale devient de plus en plus vaste et complexe, évoluant à un rythme accéléré. Cette situation pose un défi de taille, non seulement à l'ATPF, mais aussi à tous les OPC dans le monde. Il faut le relever.

    L'article d'Oxford Analytica fait une bonne description des contraintes énormes, mais néanmoins surmontables, qui pèsent sur l'intégration des PMA au système commercial multilatéral. Il conclut sur le fait que le besoin vital d'assistance financière et technique qu'ont les PMA ne se matérialisera que dès que «les donateurs en puissance auront compris que l'assistance liée au commerce est primordiale au processus de développement». Ce problème est réel; il échappe pourtant aux PMA puisque l'assistance technique liée au commerce est tout à fait limitée.

    Rencontre des OPC à Marrakech Marrakech, berceau de l'OMC, a abrité la troisième Conférence mondiale des organismes de promotion du commerce, continuation d'un processus qui a débuté avec la réunion de Carthagène en 1996, suivie par celle tenue à Santiago du Chili, en 1998.

    Encourager les partenariats entre les secteurs public et privé n'est en aucun cas un luxe. Réussir à unir ces différents réseaux est une des clés pour accomplir une véritable promotion commerciale. L'approche portugaise donne à réfléchir.

    Les organisations de promotion des échanges sont en train de redéfinir leur rôle en fonction des mutations qui surviennent au sein de l'environnement commercial actuel. Lors de la Conférence mondiale des organismes de promotion du commerce de Marrakech, au Maroc, tenue du 25 au 27 octobre 2000, M. J. Denis Bélisle, Directeur exécutif du CCI, a mis en lumière les défis majeurs dans la réorientation de la promotion du commerce. Ces cinq propositions se fondent sur l'opinion des 50 responsables gouvernementaux et dirigeants d'entreprise qui ont débattu de ces questions au cours du premier Forum exécutif du CCI sur les stratégies nationales d'exportation.

recherche