•  home fr
  •  
  • Numéro 3/2000

                                                                                                                                                      3-2000 

  •  
  • Une bonne compréhension des tendances dans la finance électronique aide aussi bien les entreprises que les spécialistes du développement commercial à devenir plus compétitifs sur le plan international.Les produits financiers sont de plus en plus rapidement accessibles sous forme électronique, même dans les pays en développement. Une révolution silencieuse a commencé bien avant l'internet et va au-delà des paiements électroniques. En modifiant la façon dont les services financiers sont utilisés dans le cadre du commerce international, la finance électronique impose une normalisation, accélère les processus et diminue les coûts. De tels changements peuvent contribuer au développement de la compétitivité commerciale internationale des pays en développement.

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2000 «Nous avons lu avec intérêt un article sur l'exportation de l'arachide (No 2/1999). La partie consacrée à l'aflatoxine est d'une haute teneur technique. Aussi s'est révélé à nous un besoin urgent, l'impérieuse nécessité d'avoir ch

    Lors de la réunion du Groupe consultatif commun du CCI (avril 2000), l'Association internationale de la soie (AIS) s'est félicitée de son partenariat avec le CCI en les termes suivants.«Mesdames et Messieurs, L'Association internationale de la soie est une organisation mondiale qui se concentre uniquement sur ce produit. Fondée il y a 50 ans, elle constitue un forum pour chaque pays impliqué dans le commerce de la soie, qu'il s'agisse de la production, de la transformation ou de la commercialisation. Les membres de l'association procèdent de 40 pays et comptent parmi les plus importants producteurs.

    Indépendamment de leur niveau de vie, de plus en plus de gens peuvent accéder à ce qui était auparavant perçu comme un signe de richesse: RCP a contribué à renforcer la société civile.»Red Científica Peruana (RCP, Réseau scientifique péruvien) est une organisation à but non lucratif créée en 1991 pour développer l'internet au Pérou. RCP travaille en partenariat avec 43 institutions. Comme il fut le premier fournisseur d'accès à l'internet au Pérou, RCP a eu l'occasion de former plus de 50 000 personnes dans des cybercafés équipés d'une vingtaine d'ordinateurs. Fondée sur le modèle coopératif, RCP a mis en place 680 cybercafés publics dans tout le pays, offrant l'accès à l'internet à bas prix aux communautés aussi bien urbaines que rurales. RCP détient à peu près 50% du marché de l'internet au Pérou. En 1999, ses ventes se sont montées à US$ 6 millions.Au cours de la séance d'échange d'idées sur le commerce électronique (juillet 2000), Emmanuel Barreto, expert du CCI sur les questions de l'internet et des cybercafés, a eu une entrevue avec l'administrateur exécutif de RCP, José Soriano.

    «Cela fait trois ans que je reçois la revue Forum; je la trouve très instructive et elle m'a permis de me tenir au courant. Elle suit l'actualité et montre les changements qui ont lieu quant au souci de la gestion de l'environnement et de la qualité dans les pays en développement. Il est inutile de consulter quantité d'ouvrages coûteux pour se tenir informé sur l'importation, l'exportation, les transports internationaux ou les différentes règles concernant les activités courantes du commerce international. Nous épargnons ainsi temps et argent, car tous les articles sont écrits par des experts dans les domaines traités. Je ne peux que recommander la lecture de vos publications au sein de toute organisation.»N.N. Almeida, Expert maritime, M and N Ship Surveys, Colombo, Sri Lanka

    Les entreprises australiennes sont-elles prêtes à utiliser l'internet comme un moyen d'intégration à l'économie mondiale? Et quels sont les enseignements que peuvent tirer les pays en développement de l'expérience australienne, en particulier les petites entreprises situées dans des zones rurales?

    Derrière chaque réussite, il y a beaucoup de travail, des risques importants, maintes nuits blanches et un zeste de chance qui fait toute la différence. Cet article observe quels sont les facteurs qui ont permis à la première enchère mondiale de café par internet d'obtenir un tel succès. Ces enseignements sont relatés ici pour que d'autres en profitent, mais aussi pour empêcher que naissent de trop grandes attentes parmi les producteurs de café qui ont commencé à dire: «Proposer mon café sur l'internet va tout changer, pour le meilleur.»

    L'approche du CCISensibilisationLe CCI tient à informer sur les questions liées au commerce électronique grâce à ses services en ligne, à des guides pratiques destinés aux petites et moyennes entreprises et par le biais de projets comme par exemple le Forum exécutif sur les stratégies nationales d'exportation, dont le thème, cette année, était «Le développement des exportations au sein de l'économie numérique» ("Export Development in the Digital Economy").

    Le CCI édite toutes sortes de bulletins relatifs au commerce international qui viennent compléter les ouvrages ou les articles techniques publiés par le CCI. Pour vous y abonner, veuillez prendre contact avec les sections du CCI spécialisées en la matière.

    Question: quel est le point commun entre un expert en assurances à la Barbade, une personne exécutant des transcriptions médicales en Inde, un agent de service à la clientèle dans le cadre du commerce électronique aux Philippines, un employé de télémarketing à Maurice et un opérateur téléphonique en Jamaïque?

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2000 De nouvelles méthodes pour le commerce traditionnel, mais également l'ouverture de nouveaux créneaux commerciaux: c'est ce que promet le commerce électronique. Le marché mondial est virtuel sous de nombreux aspects, bie

    Améliorer l'accès des PME aux marchés publics: L'expérience de pays sélectionnés. 158 pages.Guide sur le rôle des programmes gouvernementaux de passation de marchés publics pour aider les petites et moyennes entreprises (PME) à devenir de meilleurs exportateurs - identifie et explique les avantages et les inconvénients des programmes d'appui aux PME en matière de passation de marchés publics; se penche sur les critères utilisés pour déterminer l'éligibilité au statut de PME dans différents pays; étudie des programmes utilisés par les pays sélectionnés pour aider les PME dans un contexte de passation de marchés publics; donne des orientations sur la mise en place de programmes d'appui aux PME en matière de passation de marchés publics.

    Un réseau de ménagères péruviennes utilise l'internet pour réaliser les commandes de gâteaux d'expatriés péruviens et les livrer sur place. Tortas Perú, une jeune entreprise dédiée au commerce électronique a été créée grâce à l'appui de Red Científica Peruana (RCP) et d'E-connexions, deux ONG péruviennes. RCP réside au Pérou, et E-connexions aux États-Unis, mais elle est formée d'expatriés péruviens qui travaillent uniquement via l'internet. Ce cas constitue un exemple pratique de la manière dont les organisations peuvent travailler conjointement pour stimuler le commerce électronique pour les petites entreprises des pays en développement.

    Lancement au Kenya, aux Philippines, en Turquie et au Zimbabwe © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2000 M. J. Smadja, Directeur exécutif adjoint du CCI, félicite le Ministère du commerce et de l'industrie des Philippines pour l'adaptation nationale des Clefs de

    L'exemple de Malte illustre comment une organisation de promotion des échanges nationale peut aider les PME à tirer profit de l'internet pour donner une impulsion à l'exportation.À Malte, la promotion des échanges commence forcément par la mise en lumière du pays. Sa petite taille fait que les investisseurs étrangers et les partenaires commerciaux potentiels ne le voient pas ou n'en entendent pas suffisamment parler pour en estimer le potentiel en tant que fournisseur de biens et de services. Rares sont ceux qui savent que Malte fabrique et exporte un large éventail de produits tels que des équipements industriels sophistiqués et des semi-conducteurs ou des biens de consommation comme des articles pour cadeaux et des meubles, voire des services financiers et de gestion. Et rares sont ceux qui savent qu'à Malte le taux d'exportations par habitant est plus élevé que dans certaines économies les plus développées.

recherche