•  home fr
  •  
  • Numéro 2/2000

                                                                                                                                                      2-2000 

  •  
  • © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2000 Renouvellement de nomination à la tête du CCI M. Kofi Annan, Secrétaire général des Nations Unies, et M. Mike Moore, Directeur général de l'OMC, ont renouvelé la nomination M. J. Denis Bélisle, du Canada, à la Direction exécuti

    Aider des institutions de microfinancement à devenir autonomesAction for Rural Development (AFORD) est un organisme local à but non lucratif sis en Ouganda et spécialisé dans le microfinancement. Ce programme a étendu sa couverture de un à quatre districts et de 200 à plus de 450 clients. Il doit son succès à des mesures de coût-efficacité et à des méthodes de réinvestissement des gains et des remboursements de prêts. Après avoir identifié les facteurs qui ont déterminé sa réussite dans l'aide aux institutions de microfinancement à devenir autonomes, AFORD peut maintenant exporter ses compétences vers d'autres pays africains et en Inde.

    Le commerce gagne en visibilité et en importance dans l'agenda de développement des forums internationaux comme dans les centres de décision des pays donateurs et, surtout, dans les pays en développement et les économies en transition. Les ministres du commerce présents à la conférence de l'OMC de Seattle et les pays membres de la CNUCED participant à celle de Bangkok ont signifié clairement que nos pays partenaires nécessitent une plus grande assistance technique pour s'intégrer au système commercial multilatéral. Le renforcement des capacités commerciales doit devenir plus accessible aux gouvernements, aux entreprises et aux institutions de promotion des affaires.

    Lorsque le CCI s'est penché sur ce sujet, fin 1997, il était impossible de trouver de l'information sur l'innovation dans les services dans les pays en développement ou les économies en transition. C'est la raison pour laquelle le CCI s'est résolu à collecter des exemples d'innovation dans les services auprès des organismes partenaires dans ces pays-là. Des réponses nous sont parvenues de 26 pays, avec un total de 85 cas d'innovation. La diversité de ces pays démontre que l'innovation est présente dans toutes sortes de contextes de développement. Voici les résultats de notre enquête.

    Q. Le CCI publie-t-il ou fait-il circuler des annonces faites par des entreprises ou des renseignements sur les débouchés commerciaux?R. Les débouchés commerciaux se trouvent par le biais de messages interentreprises dans lesquels les sociétés ou les organismes gouvernementaux offrent ou demandent des produits, des services, des partenariats, de l'assistance technique ou de l'information relative à une transaction. À l'heure actuelle, le CCI ne publie pas ou ne fait pas circuler d'information sur les créneaux commerciaux pour la simple et bonne raison qu'il existe des centaines de moyens par lesquels ce type de renseignements circulent, soit gratuitement, soit moyennant paiement (par abonnement ou à la commission). Voici quelques pistes pour vous orienter où tenter votre chance.

    À l'issue de la dernière rencontre acheteurs-vendeurs du secteur du bois en Afrique australe, organisée par le CCI, des contrats ont été négociés pour un montant de US$ 6 millions.

    Le manque de connaissances du personnel est l'obstacle majeur à la réussite dans l'innovation. Les services et la prestation de services ne doivent pas être développés dans une section séparée du reste de l'entreprise. Tous les collaborateurs doivent être impliqués activement et avoir l'esprit tourné vers l'innovation.

    La réussite ou l'échec dans l'innovation en matière de services dépend de deux facteurs en particulier:• une interprétation correcte du marché et des attentes des consommateurs;• une gestion appropriée du processus d'innovation.

    Ou comment les exportateurs de services survivent ou prospèrent à l'aube du nouveau millénaire.

    La raison la plus courante d'un échec à l'exportation est le manque d'attention portée aux facteurs culturels, en dépit des conseils répétés à ce sujet dans la littérature spécialisée. Le consommateur choisit des prestataires de services et des partenaires commerciaux stratégiques avec lesquels il se sent à l'aise, et son degré de confiance dépend de facteurs culturels. Dans plus de la moitié des innovations rapportées par des entreprises de services des pays en développement ou des économies en transition au CCI, l'adaptation à la culture était citée comme un élément important.

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2000 «Notre couverture témoigne de notre intérêt et de notre soutien au Centre du commerce international, à Genève. Il se concentre sur le commerce international et traite des échanges au niveau le plus fondamental, c'est-à-di

    Le Programme de profils de marché du CCI offre un panorama sommaire et structuré des marchés d'exportation pour une vaste gamme de produits. Les points forts de trois de ces dossiers sont présentés ici, ainsi que des informations sur ce programme.

    La première impression revêt une importance primordiale. Lors de négociations commerciales, un bon départ aura probablement une influence favorable sur l'accord final. Votre offre initiale devrait être le reflet de votre meilleur scénario, fondé sur des arguments de premier ordre. Pour amener les négociations où vous le désirez, renseignez-vous bien sur les nécessités de l'autre partie, étudiez votre stratégie d'ouverture et n'hésitez pas à répéter vos questions.

    Le CCI édite des bulletins qui viennent compléter les ouvra-ges techniques publiés par le Centre. Pour vous y abonner, veuillez prendre contact avec les sections du CCI spécialisées en la matière.

    Les graines de l'innovation nécessitent un terreau fertile si l'on veut qu'elles croissent. La stratégie d'innovation aura plus de chances de succès si elle vient compléter l'excellence en matière de services, l'assurance de la qualité, l'adaptabilité et l'évaluation comparative.

    Exploiter le pouvoir de l'innovation, voilà le thème central de ce numéro. Dans l'environnement commercial actuel en rapide évolution, l'innovation représente la voie vers la compétitivité. L'innovation permet aux compagnies non seulement de survivre, mais aussi de prospérer. Dans le cas des exportateurs de services surtout, l'innovation entraîne une réduction des coûts, l'amélioration de la qualité et l'augmentation de la productivité; ainsi, ils protègent et augmentent même leurs parts de marché.

    L'innovation est un facteur déterminant derrière chaque entreprise d'exportation prospère. Innover ne signifie pas seulement avoir de bonnes idées. Lorsqu'on s'engage sérieusement et durablement sur cette voie, cela comporte des risques et implique des investissements. Les résultats sont néanmoins tangibles; dans l'environnement commercial actuel en rapide évolution, quand on parle d'innovation, il ne s'agit pas seulement de rentabilité à l'exportation, mais de survie.

    Nouveautés © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2000 Exportation de services: innover pour réussir - Manuel. 94 pages. Le présent Manuel sur l'innovation en matière de services (identification des besoins non satisfaits et élaboration de services axés sur ces besoins),

    Le CCI est en train de préparer la deuxième rencontre «Meet in Africa», qui aura lieu du 25 septembre au 2 octobre prochains à Casablanca, au Maroc. Cet événement est mis sur pied en partenariat avec SIC Group, un des plus importants organisateurs de foires commerciales dans le secteur du cuir. La première rencontre «Meet in Africa», qui eut lieu au Cap en novembre 1998, avait rassemblé un millier de participants provenant de 58 pays, ce qui avait alors représenté la plus grande manifestation de professionnels du cuir en Afrique.

    Aider les petites et moyennes entreprises (PME) à se mesurer au niveau international est plus que jamais d'actualité. À la suite des récentes réunions de l'OMC à Seattle et de la CNUCED à Bangkok, les gouvernements ont réaffirmé l'importance du rôle joué par le CCI dans l'assistance pratique au développement du commerce pour les entreprises lors de la réunion intergouvernementale annuelle du Groupe consultatif commun du CCI, tenue à Genève du 10 au 14 avril.

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2000 L'ouvrage Le commerce des produits des technologies de l'information et les Accords de l'OMC, publié par le CCI, est à présent disponible en japonais grâce à une traduction de l'Organisation du commerce extérieur du Japon (JETRO).

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2000 «Jusqu'à présent, l'évaluation comparative était un outil que seules les grandes sociétés utilisaient, car elles pouvaient financer les coûteux services de consultants internationaux. La plupart des multinationales procèd

recherche