Des exportations pour un développement durable

 
Pays / Territoires

Renforcement des IACs

  • L'appui du CCI à travers PACIR permet de lutter contre la méconnaissance des IACs à exploiter les opportunités d'affaires et accroître leurs capacités à fournir des meilleurs services aux exportateurs, intervenant notamment sur :


    Obstacles au commerce

    S'appuyant sur les résultats d'une enquête menée sur les mesures non tarifaires, l'ITC soutient la mise en place d'un Mécanisme d'alerte sur les obstacles au commerce (MAOC) ancré au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI). Ceci permettra aux exportateurs de signaler les obstacles au commerce aux institutions impliquées dans le MAOC et d’apporter des solutions fiables et durables.

    Conseil à l'export

    Afin de mieux outiller les IACs pour identifier les opportunités de développement des exportations et les marchés cibles pour les exportateurs, un ensemble de formations a été livré, dont :

     

    • Formations sur le diagnostic à l'exportation couvrant à la fois: i) scanning des exportations  de la Côte d'Ivoire et, ii) évaluation du potentiel d'exportation, par secteur. Celles-ci ont permis aux responsables de l'administration publique et des IACs de contribuer à l'élaboration des stratégies sectorielles de la SNE ; 
    • Suite aux formations précédentes, un vivier de candidats a été retenu pour bénéficier d'un programme conçu par l'ITC de formation des formateurs à la maitrise des outils d'analyse de marché, comme Trade Map et Market Access Map ;  
    • Des formations ont également été organisées pour renforcer la prestation des services des IACs dans le domaine du marketing international et de la promotion du commerce régional. Cette intervention a été destiné à renforcer les capacités des IACs dans l'identification de nouvelles opportunités de marché, à travers les missions commerciales, les réunions acheteurs-vendeurs, et les foires commerciales.

    Information commerciale

    Le CCI accompagne la mise en place du Réseau National d'Information Commerciale (RNIC). L'architecture institutionnelle de mise en œuvre du RNIC est finalisée. Les activités de formation dans ce domaine ont bénéficié au personnel clé des sept (7) institutions d'appui au commerce membres du comité de coordination. Un groupe chargé de la veille et intelligence commerciale collecte et diffuse des informations au bénéfice des exportateurs ivoiriens.

    Règlement des différends

    L’accès aux mécanismes judiciaires de règlement des différends reste lourd pour les PME ivoiriennes. C'est pourquoi l’ITC travaille étroitement avec la Cour d'Arbitrage de Côte d'Ivoire (CACI), à travers la sensibilisation des opérateurs économiques et la formation des professionnels et des juristes, afin de faciliter l’accès des entreprises aux procédures extrajudiciaires de règlement des différends commerciaux, et notamment la médiation et l’arbitrage. La CACI, dont le Secrétariat a été renforcé, a organisé plusieurs formations de médiateurs, dont plus de vingt ont été certifiés par la CACI suivant une évaluation exigeante. La première Journée nationale de la médiation commerciale a marqué un moment fort de la coopération entre l’ITC et la CACI. Enfin, l'arbitrage de la CACI n'a pas pour autant été négligé et des formations pratiques sur le déroulement de la procédure d'arbitrage ont été dispensées auprès des entreprises, des professions juridiques et des auxiliaires de justice. Ce regain d'activité de formation et de promotion de l’institution a donné lieu à une augmentation du nombre de cas d'arbitrage soumis à la CACI : le 2013 est une année record avec 15 dossiers d'arbitrages commerciaux, alors que la moyenne pour les années précédentes était de 5 à 6 dossiers d'arbitrage.