Des exportations pour un développement durable

 
Pays / Territoires

Développement des exportations pour la création de l’emploi « EDEC »

  • new-edec

    Le programme de développement des exportations pour favoriser la création de l'emploi (EDEC) a été officiellement lancé lors d'un séminaire, le 18 décembre 2013, à Rabat. Le projet est mis en œuvre sur une durée de quatre années, par le Centre du commerce international (ITC), avec la collaboration du Ministre chargé du Commerce Extérieur et avec un financement canadien de 5 millions de dollars.


    Ce projet vise à créer des emplois au Maroc, par la promotion et le développement des exportations. Ce programme se réalisera à travers des secteurs identifiés par le gouvernement marocain comme étant des secteurs potentiels, à savoir le secteur de l’agroalimentaire, le secteur des produits de la mer et le secteur du cuir.

    Des emplois notamment pour les femmes et les jeunes

    L’objectif de ce programme est de promouvoir les possibilités d’emplois pour les femmes et les jeunes marocains et ainsi renforcer leur engagement dans la vie professionnelle dans les secteurs cibles.

    Les secteurs concernés

    Le programme ciblera les Petites et moyennes entreprises « PME », qui disposent d’un potentiel de croissance dans les trois secteurs définis comme porteurs, avec une attention particulière pour les PME gérées par ou employant des femmes et des jeunes.

    EDEC : pour un renforcement des entreprises à l’export

    Les PME sont primordiales pour le commerce extérieur et le développement économique du Maroc. Bien qu’elles constituent la majorité des entreprises actives, elles génèrent 38% du PIB et fournissent 46% des possibilités d’emplois. Les PME ont besoin d’être mieux soutenues pour explorer et intégrer les marchés internationaux.

    L’ITC a pour rôle, en raison de son expérience significative, de fournir l’assistance technique aux PME et aux Très petites entreprises « TPE », afin d’accroître leur capacité d’exportation et ainsi d’assurer le renforcement de leur intégration dans les chaînes de valeur mondiales.

    Cette avancée permettra de développer et de créer des emplois durables au Maroc, notamment pour les femmes et les jeunes.