•  home fr
  •  

    Votre réseau d'appui au commerce fonctionne-t-il?

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2002 
     

    De nos jours, toutes les entreprises se retrouvent dans un environnement économique mondial très compétitif. Les grandes compagnies possèdent pour la plupart les ressources pour créer un avantage concurrentiel sans le secours d'une institution d'appui au commerce. Pour les entreprises des pays en développement et des économies en transition, trouver les moyens d'augmenter leur compétitivité et de mettre en valeur leurs produits est bien plus difficile. Elles doivent pouvoir remplir les exigences minimales sur les marchés internationaux: des biens ou des services à l'exportation conformes aux normes et aux attentes du marché, et la capacité de développer des compétences de gestion des exportations.

    Ces sociétés ont besoin d'assistance pour pouvoir remplir de telles exigences, et c'est précisément la tâche des réseaux d'appui au commerce. Fonctionnant idéalement dans le cadre d'une stratégie nationale d'exportation, ces réseaux, qui comprennent des agents des secteurs public ou privé tels que les banques, les institutions d'appui au commerce, les associations sectorielles et commerciales, travaillent tous en vue d'améliorer la compétitivité nationale, et ainsi de faire croître l'économie du pays et de créer des emplois.

    Dans ce numéro de Forum, nous examinons les éléments essentiels à la création et au maintien d'un réseau d'appui au commerce efficace. Nous commençons par souligner la nécessité d'une stratégie nationale d'exportation (ce qui n'est pas évident dans les pays en développement et en transition), clé de voûte de la structure économique d'un pays, puis nous suivons le processus du Forum exécutif du CCI, nous servant de ses enseignements pour illustrer les questions principales qu'un réseau d'appui commercial devra traiter pour être efficace.

    Dans la section Profil du marché, nous nous arrêtons sur les foires commerciales, qui constituent une vitrine internationale pour les producteurs d'artisanat. Dans la section Mieux exporter, nous relatons l'expérience de quelques pays en développement ou industrialisés ayant bénéficié de réseaux du secteur privé. Un autre article est consacré à l'obtention, pour les PME, d'une aide financière ou autre de la part des banques.

    La section Gros plan traite des «meilleures pratiques» pour créer des réseaux nationaux d'appui au commerce; nos partenaires décrivent différents réseaux agissant dans leurs pays respectifs. Enfin sont abordées quelques questions: les réseaux devraient-ils être formels u informels, gérés par les secteurs public ou privé, ou par une combinaison des deux?

    Indépendamment de toute théorie, l'objectif d'un réseau d'appui au commerce est d'aider les entreprises d'un pays à obtenir le succès dans leurs exportations. Le CCI contribue à cela en offrant aux institutions concernées l'information et les outils nécessaires pour assister les compagnies locales. Il fournit des études et des données sur les marchés, proposant des lignes directrices et offrant des kits de formation à ses partenaires. Enfin, par son approche produit-réseau, affinée au cours des successifs Forums exécutifs, le CCI vise à ajouter des instruments d'appui opérationnels et à développer des scénarios de bonnes méthodes stratégiques afin que les réseaux d'appui au commerce nationaux puissent véritablement répondre aux nécessités des exportateurs.

    Sandra Woods, rédactrice suppléante 




recherche