•  home fr
  •  

    Vider le trop-plein de données

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2004

    La technologie numérique représente un levier de développement majeur, souvent méconnu. Après l'éclatement de la bulle des sociétés point-com, les petites entreprises et les pays asiatiques sont maintenant prêts à tirer parti des nouvelles technologies. Pourtant, une surabondance d'information demeure l'écueil principal pour l'intelligence commerciale.

    Les chefs de file de l'informatique sont persuadés du pouvoir de l'électronique pour faire avancer le développement. «Les technologies de l'information sont un moteur pour l'éducation et l'économie», commente John Chambers, Directeur de Cisco Systems, qui fournit de l'équipement pour créer et gérer des réseaux par internet. Sa société s'est associée, l'an dernier, au lancement d'un projet éducatif en Jordanie, unissant une vingtaine d'entreprises multinationales participant au Forum économique mondial. Cisco considère cet effort comme une extension de son Networking Academy Programme, utilisé par 400 000 étudiants dans 150 pays.

    Une productivité accrue

    Les nouvelles technologies augmentent la productivité, faisait remarquer Chambers, désignant les statistiques américaines qui montrent «une corrélation directe entre le pourcentage de dépenses d'investissement dans les technologies de l'information et la croissance de la productivité». Et cela non seulement aux États-Unis. «Si vous examinez cette corrélation dans le temps, elle se reproduit sans exception partout dans le monde.»

    «En Hongrie par exemple, où l'économie a connu une des plus rapides croissances en Europe centrale en dix ans, les entreprises de technologies représentent un quart de la production industrielle nationale», observe le patron de Cisco.

    Et d'ajouter: «Les technologies de l'information peuvent aussi aider à augmenter la portée des petites entreprises. Ainsi, en Afrique du Sud, les technologies financées par le Projet rural de l'Association des femmes ont permis à des paysannes qui élèvent des poulets d'excellente qualité dans des zones défavorisées de la province du Nord, de trouver des clients dans la communauté voisine, bénéficiant de hauts revenus.»

    L'évolution numérique

    Les bénéfices sont-ils cependant surévalués? Depuis l'éclatement de la bulle des sociétés point-com, de nombreux observateurs de l'industrie et investisseurs sont prudents quant à surestimer la vitesse et l'ampleur de l'évolution du numérique. Michael D. Fleisher, PDG de Gartner, Inc., une société de recherche et conseil sise aux États-Unis, identifie un cycle «enthousiasme-désillusion-récupération» dans les phénomènes commerciaux entraînés par les sociétés technologiques. «Nous sommes en haut de la courbe de l'enthousiasme », affirme-t-il. Ce qui suit le creux de la désillusion n'est toutefois pas l'effondrement. On note une récupération modeste mais stable fondée sur les meilleures méthodes.

    L'Asie se connecte

    La «nouvelle économie» (les technologies liées à l'internet et aux télécommunications complémentaires) pourrait avoir atteint sa maturité. Une «petite et enthousiaste communauté d'entreprises en démarrage» est prête à tirer parti de l'amélioration économique de 2004, suggère Bruce Claflin, PDG de 3M Corporation, basée aux États-Unis. Et, selon les prédictions de Paul Sagan, Président d'Akamai Technologies, sise aux États-Unis, le commerce électronique, tant interentreprise que grand public, ne va pas tarder à exploser. «Nous allons voir l'Asie se lancer dans l'internet», a-t-il ajouté au cours d'une discussion lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial. André Kudelski, PDG de Kudelski Group, en Suisse, a commenté: «Nous sommes sortis de notre bulle pour nous retrouver dans la réalité.»

    Excès d'information

    Pourtant, la quantité, soit d'accès, soit d'information, n'engendre pas nécessairement une meilleure qualité. Des études montrent que 95% de l'information sur les bases de données des entreprises n'est jamais consultée, selon Bernard Liautaud, Président du Conseil et Directeur général de Business Objects, une société de conseil basée en France. «Le monde des entreprises en est encore à l'âge de la pierre, observe-t-il. Il reste beaucoup à faire pour que les compagnies passent à une véritable création d'intelligence commerciale.» Et Anders Igel, Président de TeliaSonera, une société de télécommunications suédoise, d'ajouter: «La surcharge engendre du stress si vous ne contrôlez pas votre information. Le problème n'est pas la technologie - nous en avons suffisamment -mais d'ajuster les pièces ensemble.»

    Combler le fossé numérique

    À présent, les plus défavorisés comblent le fossé numérique; des exemples ont été cités, comme des programmes qui permettent l'accès à l'information à des villages africains ou à des écoles au Mexique. La dernière édition du Network Readiness Index présente sept pays asiatiques qui émergent dans la première moitié de ce classement, avance Soumitra Dutta, Professeur et Doyen à l'INSEAD. En ce qui concerne les blogues (la nouvelle tendance pour les particuliers de partager leurs idées et expériences via l'internet sur des sites dits Weblog), l'anglais vient en première position, mais les langues qui viennent en deuxième et troisième positions sont le portugais et le farsi, selon le National Institute for Technology and Liberal Education (NITLE), organisation américaine à but non lucratif.



    Le CCI aide les pays en développement à tirer parti de l'électronique


    Le CCI collabore avec ses partenaires dans le monde pour sensibiliser, apporter des connaissances et renforcer les capacités relatives à l'emploi des technologies de l'information pour en faire bénéficier les économies en développement et en transition.

    Le tout nouveau CD-ROM, The Changing Marketplace: Putting «E» to Work, contient abondance d'information pour aider les exportateurs et les stratèges à identifier comment ils peuvent se servir de l'électronique pour augmenter leur efficacité. Vous y retrouverez les rubriques suivantes.
    • Plus de 70 articles de Forum sur des questions liées au commerce électronique reproduits en trois langues.
    • Le texte intégral de la publication sur le Forum exécutif du CCI, Développement de l'exportation dans l'économie numérique.
    • La description complète des ouvrages du CCI sur le commerce électronique et comment se les procurer.
    • Un résumé du travail du CCI sur le commerce électronique et des liens vers les sites internet d'autres organisations.
    • Des renseignements exhaustifs sur le programme du CCI E-Trade Bridge et les études de cas «Winning with the Web» (uniquement en anglais).
    Des exemplaires sont gratuits pour les institutions officielles liées au commerce. Pour les commander, veuillez contacter: itreg@intracen.org

    Numéros de Forum sur le sujet

    • Plusieurs numéros de notre revue ont été consacrés au rôle des technologies de l'information pour améliorer la compétitivité. Veuillez vous référer au dernier numéro à ce sujet, Un marché en pleine évolution: tirer parti de l'électronique, et trouver les articles antérieurs sur le CD-ROM homonyme, ou encore sur le site de Forum à l'adresse http://tradeforum.org

    Prema de Sousa


    Ancien correspondant au Financial Times, Bill Hinchberger, journaliste et écrivain résidant à São Paulo, est rédacteur en chef et éditeur de BrazilMax: http://www.BrazilMax.com
    Peter Hulm a également contribué à la rédaction de cet article.




recherche