•  home fr
  •  

    Promotion de l'exportation: l'approche par centre d'intérêt

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2002

    La Commission de développement des exportations (EDB) du Sri Lanka a été constituée en 1979 par un décret parlementaire. Simultanément, l'économie était libéralisée, l'État reconnaissant le secteur privé comme moteur de croissance. Cette Commission se compose de représentants de haut niveau des secteurs public et privé; elle est responsable de l'élaboration et de la mise en œuvre du Plan national de développement de l'exportation (NEDP), ainsi que des mesures et des programmes liés au développement de l'exportation.

    Ces dernières années, la qualité des services d'appui d'EDB a malheureusement baissé. Sous sa direction, une coordination et une intégration inadéquates des services fournis par les institutions spécialisées aux exportateurs ont eu lieu. Par conséquent, son image et sa crédibilité au sein de la communauté des affaires en ont souffert. Des liens structurels vitaux avec d'autres membres de réseaux d'appui au commerce ont faibli, tout comme le soutien financier de la part des donateurs internationaux. Plusieurs enseignements peuvent être tirés de cette expérience.

    • La structure et l'administration devraient adopter une orientation similaire à celles du secteur privé.
    • L'autonomie devrait être atteinte grâce à des services professionnels payants.
    • Les programmes de développement de l'exportation devraient mettre en avant les incidences (dans le cas d'EDB, ces nouvelles approches pourraient inclure la promotion du commerce et des services commerciaux, le commerce d'entreposage et la recherche d'une gamme plus étendue de secteurs d'exportation).
    • Un réseau d'appui au commerce outremer doit être mis sur pied.
    • Une sensibilisation nationale concernant les exportations devrait viser à renforcer le réseau des services d'appui à l'exportation en province (ou dans la région).
    • Une plus grande attention devrait être portée sur la recherche de marchés appliquée, en relation avec le renforcement des services d'information commerciale, par le moyen des techniques modernes.
    • Des programmes de développement de l'offre devraient voir le jour.
    • Les programmes de formation pour les exportateurs devraient élargir leur offre, notamment en ce qui touche à l'éthique du commerce.
    • En collaboration avec les universités, des programmes liés à l'entreprise devraient être introduits.
    • Le développement des ressources humaines devrait devenir une priorité de manière à retenir et attirer les professionnels.


    Une contribution de la Commission de développement des exportations du Sri Lanka. Pour plus de détails, veuillez consulter les «Discussion Briefs» sur le site internet du Forum exécutif 2001.

recherche