•  home fr
  •  

    Pas de production sans débouchés

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international

    © OIT/P. Deloche Les exportations d'Oman progressent rapidement. Ici, une jeune femme travaille dans une fabrique de conditionnement de bouteilles de parfum.

    Grâce aux outils du CCI, Oman a diversifié les exportations de son économie fortement dépendante du pétrole.

    Longtemps, notre politique économique était basée sur le principe suivant: si ça marche, taxez; si ça marche encore, réglementez; si ça ne marche plus, subventionnez. Ce principe ne mène à rien.

    Depuis 1996, nous avons une nouvelle stratégie: identification des produits susceptibles d'être vendus à l'international et des marchés potentiels; études spécifiques sur la pénétration des marchés; renforcement de la capacité de nos entreprises grâce aux outils du CCI.

    La stratégie a-t-elle payé? Sans conteste. Durant la dernière décennie, les exportations non pétrolières ont grimpé de 16,7% par an et devraient progresser de 20% au cours des cinq prochaines années.

    Je crois que l'essentiel est de ne pas pénaliser ceux qui produisent ou souhaitent produire. Notre formule gagnante: pas de production sans débouchés. Le CCI nous aide à sélectionner les produits. Nous identifions ceux offrant un potentiel ainsi que les marchés. Pour cela, nous utilisons Trade Map [conçu pour identifier les nouveaux marchés, comparer les performances à l'exportation et évaluer la concurrence grâce à des graphiques, des tableaux et des bases de données sur CD-ROM] et Trade Secrets [questions les plus fréquemment posées sur l'exportation] produits par le CCI. Ceux-ci sont proposés sous forme de liens ou disponibles sur notre site Internet. Ils nous ont fourni les statistiques sur plus de 200 pays et des milliers de produits.

    Puis, grâce à Products Map [outil de Trade Map] nous identifions les produits dont l'offre est limitée dans un pays donné; nous recensons les producteurs puis examinons la demande dans ce pays avant d'identifier les importateurs. Ensuite une délégation part dans ce pays pour rencontrer les personnes en quête de ces produits - les importateurs. Ainsi, nous assortissons les entreprises avec l'aide du CCI à tous les niveaux. Nous avons agi ainsi pour plusieurs pays. Les résultats des produits dits incitatifs sont éloquents - leurs exportations ont progressé d'au moins 60% par an. 




    La diversité des produits omanais

    Oman dispose d'importantes réserves énergétiques et matières premières.

    Son relief et son climat particuliers favorisent la culture de produits introuvables dans le reste de la péninsule arabique: noix, grenades, poires, raisins et pommes notaamment sont disponibles à l'exportation, tels quels ou transformés. La recherche et le développement ont garanti la durabilité économique de l'agriculture à grande échelle en conjuguant techniques modernes et méthodes de culture indigènes. Pommes de terre, tomates, champignons, haricots et aubergines sont exportés vers l'UE et le Japon.

    Avec 1 700 km de côtes et 150 espèces de poissons et de crustacés, les réserves piscicoles du sultanat sont parmi les plus importantes du monde. Les prises annuelles sont les plus élevées du Golfe arabique. Ce secteur bénéficie de l'apport technologique, d'installations portuaires et de stockage modernes, d'ateliers maritimes et de projets d'aquaculture. Les exportations de produits de la mer incluent: sardines, thon, loches, kingfish, homards et ormeaux.

    L'industrie du vêtement, qui approvisionne certains des grands noms de la mode, produit plusieurs millions de pièces par jour grâce à la conception et à la coupe assistées par ordinateur.

    Source: Brochure sur l'exportqtion d'OCIPED

    Lien:Centre omanais pour la promotion des investissements et le développement des exportations

recherche