•  home fr
  •  

    Pérou: Le Forum du commerce entre à l'université

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 4/2005

    Photo: F Duarte

    Au Pérou, les études de cas et les idées véhiculées par la revue du CCI permettent aux futurs entrepreneurs d'éprouver leurs connaissances du marché international.

    J'enseigne un cours sur le commerce international à l'Université pontificale catholique du Pérou depuis l'an 2000.

    En mars 2000, j'ai découvert le Forum du commerce dans une bibliothèque de Lima. Dès la première lecture, j'ai été frappé par la diversité des thèmes et pays couverts et par la description précise des tendances du marché mondial.

    Le commerce international me passionne car il stimule la créativité. Il permet aux hommes de cohabiter dans un monde globalisé et interconnecté.

    Différents articles de la revue me servent de thèmes de discussion. Les informations sur les avancées, problèmes et décisions prises à l'échelon gouvernemental, organisationnel et entrepreneurial dans un contexte de mondialisation, permettent aux étudiants péruviens d'être en prise directe avec la scène internationale.

    Questions d'examen et idées fortes



    Je m'inspire de la revue pour préparer les questions des examens intermédiaires et finals. Généralement, je choisis un paragraphe tiré d'un article récent et l'intègre à l'examen, contribuant de la sorte à actualiser nos connaissances sur des thèmes spécifiques, comme les organisations de promotion du commerce.

    La revue me sert aussi de matériel pédagogique. Les études de cas ou «témoignages» d'autres cultures (Afrique, Asie, Océanie, etc.) et les thèmes controversés m'aident à animer les cours et encouragent les étudiants à lire la revue. Les articles les plus marquants ont été: « Népal: Les femmes d'affaires servent l'exportation», une interview de Sulo Shrestha-Shah (numéro 4/2003) et « Kenya: un comptoir pour les détaillants du cuir» basé sur l'action menée avec l'appui du CCI en faveur de l'entreprise dirigée par Mme Nalina Rupani (numéro 3/2003).

    Former les citoyens de demain



    Grâce à la revue, j'ai pu approfondir mes connaissances théoriques et pratiques du commerce international en ma qualité d'acteur direct et indirect et surtout en tant qu'enseignant au sein du Département académique des sciences de l'administration (Departamento Académico de Ciencas de Administrativas). Rien n'est plus constructif que de former les citoyens qui prendront bientôt en main la destinée nationale. Au cours du dernier semestre, des étudiants étrangers ont été acceptés dans notre programme (un Argentin de l'université de Santa Fé et un Français de l'École internationale de commerce et de développement de Lyon). Actuellement, nous accueillons un étudiant mexicain du campus de Manzanillo, Université de Colima.

    Dans le monde actuel, l'information doit être ouverte, disponible, utilisable, compréhensible et fluide. Je profite de mes interventions hors du cadre de l'université pour présenter la revue et son contenu.

    Enfin, j'estime que la revue permet aux acteurs du secteur, aux enseignants spécialisés et aux débutants potentiels dans ce secteur dynamique d'oeuvrer à la croissance de l'économie.

    Franklin Duarte (fduarte@pucp.edu.pe ) enseigne en commerce international à l'Université pontificale catholique du Pérou.

    Note de la rédactrice en chef: Nous nous réjouissons de cette contribution, qui fait suite à une visite au CCI pour rencontrer le personnel éditorial.

recherche