•  home fr
  •  

    Ne restez pas à la traîne

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2002

    Une des erreurs principales des artisans est d'utiliser des modèles ou des couleurs qui ne correspondent déjà plus au goût du marché, qui peut évoluer très vite. Les marchés d'exportation doivent ainsi trouver régulièrement de nouveaux produits, dès qu'apparaît la lassitude chez les consommateurs.

    Où les artisans peuvent-ils trouver des renseignements sur les nouvelles tendances? Il existe des groupes d'experts, tels que ceux que Barbara Mowat, femme d'affaires canadienne, organise (voir pages 13 à 15). Peu de producteurs ont toutefois la possibilité de savoir qui sont les acheteurs sur les grands marchés grâce à ces groupes de conseil. Pour les producteurs d'artisanat qui ne peuvent s'affilier à de tels réseaux, le manuel Artisanat: foires commerciales internationales: Guide pratique, publié conjointement par le CCI, l'UNESCO et le Secrétariat du Commonwealth, inclut plusieurs pages d'information sur les contacts et la conception du produit, avec notamment une section dédiée aux couleurs.

    «En matière de couleurs, les goûts varient considérablement d'un marché à l'autre. Ainsi, les pays scandinaves ont pendant plusieurs années marqué leur préférence pour les couleurs pastel, alors qu'en Afrique et aux Caraïbes on note un goût certain pour les couleurs vives.

    Sur le marché de la mode et des accessoires, les couleurs changent deux ou trois fois par année. Ces changements sont prévus trois, voire cinq ans à l'avance. Dans les pays industrialisés, il existe des publications qui donnent les prévisions sur l'évolution des couleurs pour l'habillement, l'ameublement et les peintures. Nombre d'acheteurs fourniront cette information lors de la commande, mais les fabricants devraient leur demander quelles sont les dernières prévisions.

    L'industrie du vêtement est celle qui connaît la mutation la plus rapide dans les couleurs au long d'une année. Dans l'ameublement, cet aspect évolue moins vite, soit dans un laps d'une année ou deux. Les matériaux de décoration et les peintures changent chaque année, alors que les revêtements de sol peuvent durer plus de 12 ans et subissent beaucoup moins de variations de couleurs.

    Il existe de nombreuses agences qui fournissent des prévisions concernant l'évolution des couleurs et de la mode. Certains enseignements sont gratuits; d'autres coûtent très cher. Aux Pays-Bas, le CBI (Centre for Promotion of Imports from developing countries) fournit gratuitement aux producteurs des pays en développement des prévisions relatives à la mode, aux tendances dans les couleurs, aux normes et à la législation sur la santé et la sécurité. Quant à l'International Colour Authority (ICA), il s'agit d'une société qui vend des publications haut de gamme avec des prévisions et abondance de renseignements pointus sur les tendances des marchés.

    Certaines revues offrent une information détaillée sur l'état des marchés de la mode et de la décoration d'intérieur de nombreux pays. Ce sont notamment Vogue (Europe), File Fashion (Royaume-Uni, Europe, Australie), File Decor (Royaume-Uni, Europe, Australie), House and Garden (Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Australie), Homes and Gardens (Royaume-Uni, États-Unis, Australie), The World of Interiors (Royaume-Uni) et Abitare (Italie). On peut se les procurer chez les importateurs de revues.

    Sur les marchés de pointe, les couleurs sont habituellement spécifiées au fabricant avec les nuanciers PANTONE® Colour Specifier, qui représentent la norme pour la branche. Ils garantissent un contrôle des couleurs absolu de la conception à la production.»

    Vous pouvez contacter l'ICA à l'adresse: ITBD Publications, 23 Bloomsbury Square, London WC1A 2PJ, Royaume-Uni, tél.:+44 (0)207637 2211, fax: +44 (0)207637 2248.

recherche