•  home fr
  •  

    Négociations commerciales: les entreprises participent-elles?

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2003

    En octobre de l'an dernier, la revue Forum du commerce examinait comment les entreprises des pays en développement pouvaient tirer parti du Programme de Doha pour le développement. L'accent mis sur le développement lors ce cycle offre aux chefs d'entreprises une occasion rêvée pour engager un dialogue productif avec les pouvoirs publics, les aider à formuler les règles du commerce et, ainsi, jeter les fondations de la coopération avec le gouvernement, essentielle à la compétitivité, à l'emploi et à la réduction

    de la pauvreté.
    Dans la majeure partie du monde, les intérêts des entreprises ne sont pas bien intégrés aux positions nationales lors de négociations commerciales. C'est pourquoi les gouvernements approuvent parfois des règles commerciales qui empêchent les entreprises d'agir. Si les économies en développement et en transition veulent bénéficier du Programme de Doha pour le développement, il faut que leur secteur économique se fasse entendre.

    Il n'est pas facile d'analyser les obstacles à l'accès aux marchés, d'influencer les normes internationales ou de déterminer les incidences des négociations multilatérales pour les exportateurs de textiles et vêtements, de produits agricoles ou en cuir, de services ou d'autres biens. C'est impossible sans une collaboration entre milieux économiques et pouvoirs publics.

    À l'occasion de la Conférence ministérielle de l'OMC à Cancún, nous nous attardons de nouveau sur la participation des milieux d'affaires aux négociations de l'OMC, un aspect clé du développement du commerce. La difficulté, pour les économies en développement et en transition, est de trouver des modèles de défense des intérêts des entreprises qui fonctionnent dans leur cas. Cette édition de Forum explique pourquoi les secteurs public et privé devraient s'atteler ensemble à cette tâche et comment ils peuvent s'associer au CCI.

    Les spécialistes du commerce affirment que la défense des intérêts des entreprises est incontournable partout dans le monde. Parmi les intervenants dans ce numéro, le Dr Supachai Panitchpakdi, Directeur général de l'OMC, met en avant les risques pour les entreprises du monde en développement si elles ignorent le Programme de Doha pour le développement. Eveline Herfkens, Coordinatrice de la campagne Objectifs du millénaire pour le développement, soutient que les citoyens devraient tenir leurs gouvernements pour responsables de leur engagement en faveur du développement du commerce. J. Denis Bélisle, Directeur exécutif du CCI, affirme qu'il faudrait communiquer le dynamisme des affaires au débat sur le développement et il invite les acteurs du développement du Cambodge, de la République-Unie de Tanzanie et des États-Unis d'Amérique à exprimer leur point de vue.

    Vous trouverez également dans ces pages le récit d'expériences concernant l'accès aux marchés (pas si ouverts qu'il y paraît), des conseils pour influencer les normes (avec des cas concrets), ainsi que des nouvelles sur les négociations relatives aux services (en prévision desquelles les associations sectorielles devraient s'engager). Nous nous risquons à prédire l'avenir du commerce des textiles et des vêtements (qu'adviendra-t-il après 2005?) et communiquons des nouveautés pour aider les fournisseurs africains de cuir et produits en cuir à défendre les intérêts de la branche.

    Enfin, comme toujours, nous recevons avec plaisir vos réactions. Les articles de Forum du commerce circulent-ils au sein de votre association professionnelle? Les utilisez-vous pour des formations liées au commerce ou les réimprimez-vous à l'intention de vos réseaux de PME exportatrices? Les opinions présentées vous sont-elles utiles pour œuvrer en faveur du développement du commerce? Faites-le-nous savoir. Notre réseau d'institutions pour le développement du commerce va en s'agrandissant, et nous pensons examiner comment faire bon usage de Forum du commerce dans notre prochaine édition.

recherche