•  home fr
  •  

    Les importateurs américains inquiets

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2003 

    Les importateurs et les détaillants américains de textiles et vêtements s'inquiètent des changements qui surviendront sur le marché dès 2005, car il est probable que les contingents seront supprimés pour les membres de l'OMC.
     

    Les membres de l'Association des importateurs de textiles et de vêtements des États-Unis (USA-ITA) reconnaissent l'énorme potentiel commercial que représente la fin des contingents. Toutefois, ils nourrissent également de vives inquiétudes quant à l'incertitude qui entoure le changement qui se produira le 1er janvier 2005. En envisageant les effets de l'élimination des contingents sur le marché du point de vue des importateurs, de nombreuses questions demeurent sans réponse d'où la difficulté de se préparer en vue du nouveau statu quo.

    Étant donné que le secteur des textiles reste politiquement très sensible aux États-Unis, l'élection présidentielle de 2004 ajoute encore à cette incertitude. Il va sans dire que certains candidats à la présidence n'hésiteront pas à faire des promesses au secteur national des textiles.

    Pour les importateurs de l'USA-ITA, les principales causes de préoccupation sont les suivantes:
     

    • le recours éventuel à des mesures de sauvegarde contre les produits fabriqués en Chine;
    • les mesures éventuelles portant application de droits antidumping ou de droits compensateurs;
    • la complexité des règles et de la mise en œuvre pour commercer avec des pays avec lesquels les États-Unis ont conclu des accords préférentiels, bilatéraux ou négociés, et
    • les incidences de l'élimination des coûts associés aux contingents.
       
    Tout cela amènera-t-il une nouvelle baisse des prix ou sera-t-il possible de remplacer les produits par des tissus et des finitions de meilleure qualité, les prix pouvant alors se maintenir à leurs niveaux antérieurs?

    Mesures de sauvegarde contre les textiles chinois

    La Chine a réussi à s'associer à la suppression des contingents dans les mêmes délais que les autres membres de l'OMC. Elle a néanmoins dû accepter la possibilité que de nouveaux contingents soient appliqués à des produits intégrés jusqu'à la fin de 2008.

    Cela ne signifie pas nécessairement que tous les textiles et vêtements chinois seront assujettis à des contingents jusqu'à cette date. Les décisions en la matière seront prises cas par cas. Toutefois, suivant la manière dont les États-Unis appliqueront les nouvelles mesures de sauvegarde pour les nouveaux contingents, les produits les plus sensibles à l'importation pourraient être les plus vulnérables.

    Le secteur textile américain a ciblé cinq produits «intégrés» pour l'application des mesures de sauvegarde: les articles de voyage en fibres synthétiques, les soutien-gorge et bustiers, les gants, les robes de chambre et les tricots.

    La manière dont les choses se passeront pour ces produits pourrait donner une idée de l'évolution à venir et indiquer si d'autres pays seront efficacement protégés.

    Mesures punitives

    Les membres de l'USA-ITA craignent en revanche bien moins un regain de mesures antidumping et contre le subventionnement, et ils estiment que les allégations relatives aux pratiques commerciales déloyales concernant les peignés et filés, les tissus et les articles confectionnés, par exemple le linge de lit et de toilette, se feront plus rares. Comme il reste peu de fabricants de vêtements aux États-Unis, il y a peu de risques que de tels litiges aient lieu.

    En outre, les affaires concernant les droits antidumping ou compensateurs coûtent cher à instruire, les requérants encourant souvent des frais de justice d'un montant très supérieur à US$ 500 000 pour effectuer les recherches approfondies nécessaires. Toutefois, si des requêtes devaient être déposées concernant des mesures antidumping ou des mesures compensatoires, il est probable que de multiples pays seraient nommés chaque fois pour empêcher que les acheteurs ne s'adressent aisément à un nouveau fournisseur.

    La mise en conformité

    Aussi importants et élevés que soient les droits de douane dans le secteur des textiles et des vêtements, ils ne sont qu'un facteur parmi d'autres intervenant dans les décisions en matière d'approvisionnement, et l'existence d'accords commerciaux préférentiels ne signifie pas à elle seule que les acheteurs américains sont attirés par les fournisseurs de ces pays. Tant que les États-Unis continueront d'adopter des règles qui limitent la compétitivité des parties aux accords de libre-échange, leur rôle pourrait rester limité en ce qui concerne l'approvisionnement.

    Les producteurs des pays occidentaux ont manifestement un avantage sur le marché américain, du fait de leur localisation et de leur capacité de reconstituer rapidement leurs stocks. Ces producteurs sont une source importante d'articles de base, par opposition aux articles à la mode, et sont cruciaux pour les stratégies de reconstitution rapide des stocks. Mais l'attrait futur de ces pays en tant que fournisseurs de référence varie considérablement en fonction de la viabilité et de la possibilité de gestion des règles d'origine et des responsabilités en matière de mise en conformité. Les membres de l'USA-ITA feront pression pour que les choses changent, mais les fournisseurs sans régime préférentiel pourraient rester plus attractifs.

    À partir de 2005, les plus gros importateurs et détaillants américains regrouperont leur production dans un nombre plus limité de pays. Ce sont les petits importateurs qui se trouveront dans la situation la plus difficile, puisqu'ils seront forcés de se tourner vers les fournisseurs offrant les prix les plus bas malgré les risques plus élevés qu'ils représentent.

    Les facteurs qui influencent habituellement le choix des fournisseurs américains resteront les mêmes: les coûts, la logistique, l'efficacité des usines, les infrastructures (y compris la proximité entre production des tissus et production des vêtements), la gestion de la chaîne d'approvisionnement, la stabilité politique et sociale, les droits humains, la fiabilité et les relations. Les gagnants seront les fabricants qui sauront montrer leurs atouts concernant ces facteurs et prouver qu'ils sont prêts à s'adapter rapidement.


    Brenda A. Jacobs (bjacobs@sidley.com) est Conseillère commerciale de l'Association des importateurs de textiles et de vêtements des États-Unis (USA-ITA).



recherche