•  home fr
  •  

    Les commerces de détail préfèrent des produits certifiés

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2001

    Les plus grands distributeurs mondiaux de produits en bois adoptent toujours plus souvent des décisions en faveur des produits en bois certifié et communiquent clairement leur position.

    Une compagnie britannique, occupant la troisième position des plus grands détaillants mondiaux de bois et de matériaux de construction, a récemment déclaré qu'elle allait atteindre un objectif ambitieux: 80% de tous les produits en bois proposés dans ses points de vente au Royaume-Uni allaient être certifiés. Des mesures similaires seront appliquées ultérieurement dans ses succursales.

    Cette firme acquiert la plupart de ses produits en bois chez des fournisseurs certifiés FSC. Ces produits sont principalement fabriqués en bois massif. Cependant, la majorité des quelque 14 700 objets que vend la compagnie sont en aggloméré ou en fibres de bois de moyenne densité. Les autres produits comprennent du papier à tapisserie, fabriqué principalement avec du bois recyclé.

    La certification FSC ne fonctionne pas aussi facilement pour des produits recyclés que pour des fibres vierges. Les règles de pourcentage sur le contenu recyclé ont été élaborées par le FSC et le PEFC en vue de pallier ce défaut. Le FSC a aussi été accusé d'établir des limites artificielles sans rapport avec le produit ou le processus de fabrication. Ainsi, cette compagnie a décidé de substituer les certificats FSC sur les produits controversés par des spécifications de pourcentages de matériel recyclé. Elle a aussi déclaré qu'elle acceptait les produits certifiés selon des systèmes nationaux crédibles, comme le Système finnois de certification forestière.




    Aux États-Unis, la plus grande chaîne de bricolage a annoncé un changement semblable. En août 1999, cette compagnie affirmait qu'elle allait progressivement retirer tous les produits en bois en provenance de zones écologiquement fragiles sur une période de trois ans, à moins qu'ils soient certifiés. Elle a déjà remplacé plusieurs distributeurs partenaires de contreplaqué de feuillus. Ils doivent fournir un produit certifié FSC ou s'engager à obtenir la certification prochainement. À l'heure actuelle, cette compagnie ne travaille plus qu'avec des produits certifiés FSC, mais elle n'écarte pas d'autres systèmes de certification.




    Notre troisième exemple est celui d'une chaîne mondiale de magasins de meubles et d'accessoires pour la maison. Fin 1999, elle a annoncé sa politique d'achat; elle promettait notamment: «Dès le 1er janvier 2000, toutes les espèces tropicales précieuses vendues dans nos magasins du monde entier devront provenir de forêts certifiées selon le système FSC ou équivalent. Ce projet inclut les bois tropicaux comme le teck, le méranti, le palissandre et l'acajou.»

    Il s'agissait d'une déclaration importante, car cette compagnie achète des produits en bois dans 56 pays et les distribue dans 28 pays. Il faut toutefois noter que les espèces cultivées de moindre valeur ou moins courantes n'étaient pas mentionnées, ni les produits originaires des régions tempérées ou boréales, qui constituent 70% des importations de cette firme.

recherche