•  home fr
  •  

    Le Pakistan célèbre ses exportateurs

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 4/2005, © Centre du commerce international

    Cliquez ici pour voir plus de timbres

    Le Forum du commerce a interviewé Tariq Puri, actuel Ministre de l'économie du Pakistan auprès des Commissions européennes à Bruxelles et ancien Vice-président et Directeur exécutif du Bureau de promotion des exportations du Pakistan, lors du Forum exécutif du CCI.

    Q: Comment vous est venue l'idée d'une série de timbres sur le commerce?

    R: à mon entrée en fonction comme Vice-président et Directeur exécutif du Bureau de promotion des exportations en 2002, les exportations du Pakistan flirtaient avec la barre des US$ 10 milliards. Faible au regard des chiffres mondiaux, ce record imminent était pour nous historique et nous avons mis sur pied une campagne pour célébrer l'événement. Le Premier ministre a organisé un séminaire international réunissant des experts étrangers pour débattre des divers aspects de la croissance fondée sur les exportations.

    Nous voulions instituer une culture de croissance par l'exportation. Fiers de nos exportateurs, nous voulions montrer à l'opinion publique et aux exportateurs potentiels la contribution des exportations à l'économie.

    Q: L'initiative s'inscrivait donc dans une campagne plus vaste de promotion des exportations?

    R: Oui. Les 19 timbres de la campagne devaient renforcer la sensibilisation et saluer la contribution des exportateurs à l'économie. C'était un moment fort. Nous avons acheté des espaces dans les grands journaux nationaux pour les mettre à l'honneur, reconnu le rôle des secteurs qui franchissent le cap de US$ 1 milliard, et créé un club regroupant lesdits exportateurs. Lors d'une cérémonie présidée par le Chef de l'État, nous avons hissé les couleurs des pays importateurs dans le port de Karachi.

    Q: Comment l'idée des timbres a-t-elle germé?

    R: Pour les timbres, et le reste, nous avons fait appel à une agence de publicité; mais j'ai dû retoucher dessins et slogans. Il est souvent difficile de faire passer un message clair et percutant. Faute d'en avoir saisi l'essence, les publicitaires ont reproduit des clichés.

recherche