•  home fr
  •  

    Lancement du programme BioTrade

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 4/2002

    De gauche à droite: Rubens Ricupero, Secrétaire général de la CNUCED, Awni Behnam, Conseiller spécial du Secrétaire général de la CNUCED, Lucas Assunção, Coordonnateur, Initiative BIOTRADE, et J. Denis Bélisle, Directeur exécutif du CCI.

    Comme les consommateurs deviennent toujours plus sensibles à l'écologie, les produits et services «verts» offrent de nombreux débouchés. Les entreprises qui commercialisent des produits naturels respectueux de l'environnement sont probablement aussi plus compétitives. C'est pourquoi le CCI porte un regard neuf sur ses activités liées à l'environnement. Le lancement d'un programme conjoint avec la CNUCED pour développer les échanges de produits dérivés de la biodiversité, a marqué un pas dans ce sens. Ce domaine commercial dynamique présente un fort potentiel pour nombre de pays en développement riches de leur biodiversité.

    Le Sommet mondial sur le développement durable (SMDD, Johannesburg 2002) a reconnu que le commerce responsable de produits naturels participe à la conservation de la diversité biologique. Il est clair également que les bénéfices de ces échanges peuvent contribuer à diminuer la pauvreté. Il existe pourtant d'énormes obstacles à l'expansion du commerce de produits respectueux de la biodiversité dans les pays en développement, dont le manque d'information sur les marchés et d'accès aux marchés, la capacité réduite liée à la gestion et à l'exportation, le manque de valeur ajoutée et la difficulté à trouver un financement et des partenaires sûrs dans le secteur privé.

    Le programme BioTrade

    Le Programme conjoint de facilitation pour les produits et services dérivés de la biodiversité de la CNUCED et du CCI (BTFP) est l'un des premiers au sein de l'ONU à aider les pays à aborder des questions pratiques dans ce domaine. Le BTFP facilitera le commerce durable des produits et services respectueux de la biodiversité en mettant l'accent sur la gestion durable des ressources naturelles, le développement des produits, les processus à valeur ajoutée et la commercialisation. Il vise à démontrer que le développement du commerce peut contribuer à la conservation de la biodiversité.

    Ces objectifs ne peuvent être atteints que si les agences gouvernementales, les OPC, les entreprises, les communautés locales et les ONG travaillent ensemble. C'est pourquoi les partenaires locaux des programmes nationaux de l'Initiative UNCTAD BIOTRADE participent pleinement au développement du programme. Ces programmes contribuent déjà à l'amélioration du contexte des affaires pour le commerce des produits dérivés de la biodiversité en appuyant l'application de stratégies, de mesures et de règles, en renforçant la capacité institutionnelle à assister ce secteur, et en donnant accès au financement.

    Les zones visées

    Pour commencer, le BTFP va couvrir des groupes de produits prioritaires: plantes comestibles, ingrédients alimentaires, produits pharmaceutiques et cosmétiques, fibres, latex, résines et gommes. Nombre de ces produits bénéficient d'une demande en rapide croissance aux niveaux national et international et possèdent un potentiel élevé de valeur ajoutée. Les premiers pays à participer au BTFP seront la Bolivie, le Brésil, la Colombie, l'Équateur, le Pérou et le Venezuela. Le programme va s'étendre à cinq pays d'Afrique australe et à trois pays asiatiques.

    Le programme soutient les partenariats entre les firmes internationales et les acteurs du commerce biologique dans les pays en développement, tout en respectant les droits de propriété intellectuelle liés au commerce. Comme les producteurs locaux exportent rarement directement, le BTFP met l'accent sur le soutien de toute la chaîne de valeur, de la communauté productrice aux marchés internationaux.

    Des partenariats pour le commerce durable

    Durant le SMDD, conjointement avec l'Initiative UNCTAD BIOTRADE, le CCI a accueilli une réunion de haut niveau pour lancer le programme. Parmi plus de 50 participants se trouvaient les Ministres et Vice-Ministres de la Bolivie, du Brésil, de la Colombie, de l'Équateur, des Pays-Bas, du Pérou et du Venezuela, ainsi que des représentants d'institutions internationales.

    MM. Rubens Ricupero, Secrétaire général de la CNUCED, et J. Denis Bélisle, Directeur exécutif du CCI, ont signé un mémorandum d'accord pour donner un cadre d'application aux activités du BTFP. Six parties se sont jointes à la CNUCED et au CCI pour parapher un accord de partenariat: le CBI (Centre for Promotion of Imports from Developing Countries), des Pays-Bas, le programme suisse de promotion des importations, la Communauté andine, la Corporation andine de développement, Bolsa Amazonia et l'Association sud-africaine du commerce des produits naturels. L'Initiative UNCTAD BIOTRADE coordonnera l'application et le CCI représente le principal conseiller technique.

    À l'ordre du jour du SMDD, la biodiversité est l'un des cinq domaines de priorité; 32 projets de partenariat ont été soumis dans ce sens pour un montant de US$ 100 millions. La contribution de la CNUCED et du CCI se fait par l'intermédiaire du BTFP.

    Le Secrétariat d'État à l'économie de la Suisse et le Ministère néerlandais de la coopération au développement se sont engagés à verser US$ 2,5 millions de 2003 à 2008.

    Pour plus d'information, veuillez contacter Jukka Tissari, Administratrice du CCI, Développement des marchés (tissari@intracen.org), ou Rik Kutsch Lojenga, Administrateur de projet, UNCTAD BIOTRADE (Rik.Kutsch.Lojenga@unctad.org), ou consulter le site http://www.biotrade.org


recherche