•  home fr
  •  

    La compétitivité environnementale: acheter "vert"

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2001

    Il faut bien réfléchir avant d'acheter des fournitures qui ne sont pas écologiquement acceptables. Ci-dessus, l'aboutissement d'une négociation lors de l'achat de bois certifié.

    Il est utile de prendre en compte les questions liées à l'environnement lors de l'approvisionnement, en vue de réduire les coûts totaux et d'augmenter la compétitivité de l'entreprise.

    Acheter «vert» signifie prendre systématiquement en considération des critères environnementaux lors de vos décisions et opérations d'achat courantes, l'objectif étant d'acquérir le produit adéquat et respectueux de l'environnement au plus près des nécessités de votre entreprise.

    Vous pouvez rester sceptique. Après tout, tenir compte du facteur environnemental dans vos approvisionnements peut sembler ne faire que renchérir vos coûts, vous forcer à acheter des produits de qualité moindre et vous prendre temps et travail. En réalité, le respect de l'écologie peut rendre vos produits plus attractifs pour vos acheteurs, diminuer vos frais de traitement et d'élimination des déchets, et vous aider à appliquer des règles toujours plus strictes en matière de protection de l'environnement.

    Pourquoi acheter écologique?

    À l'heure actuelle, la prise en compte de l'environnement dans l'approvisionnement est un élément de plus en plus important et un outil de décision pour les PME des pays en développement et des économies en transition. On ne peut l'ignorer qu'au péril de l'entreprise à long terme. Voici quelques-uns des facteurs externes qui contraignent les entreprises à tenir compte de l'environnement.

    Une exigence des acheteurs

    Le commerce se mondialise, même en ce qui concerne les PME. Beaucoup de grandes sociétés demandent à présent de meilleures performances environnementales le long de la chaîne de l'approvisionnement. Elles mettent ainsi en pratique ISO 14000, une norme internationale régissant les systèmes de gestion de l'environnement. Cette norme demande aux entreprises d'intégrer des considérations environnementales dans leurs procédures d'approvisionnement, ce qui inclut l'assurance que ses propres fournisseurs respectent l'environnement.

    Les produits «verts» plus performants

    Les nouvelles générations de produits et de techniques sont plus respectueuses de l'environnement. Ces produits et techniques «propres» sont souvent aussi plus efficaces et meilleur marché. Les PME vont devoir suivre ces nouveaux développements.

    Les obligations légales

    Un nombre croissant de produits nocifs pour l'environnement (surtout dans la chimie) ont été interdits par des conventions internationales. Certaines sociétés exportent leurs produits et déplacent leurs activités dans les pays en développement et en transition. Pour les pays qui importent des produits et techniques dangereux, cela peut provoquer de sérieux dommages à long terme à la santé de leur population et à l'intégrité de leur environnement. Leur compétitivité sur le marché mondial sera affectée par d'important coûts environnementaux «cachés».

    La pression des consommateurs

    Sous l'influence des consommateurs, quelques pays ont introduit des restrictions à l'importation de certains produits. Ainsi, des gouvernements ont instauré des lois limitant l'usage de certains produits chimiques dans la fabrication de tissus. De telles contraintes vont toucher de plus en plus les PME, qu'elles exportent directement sur ces marchés ou qu'elles y approvisionnent des industries.

    Les bénéfices potentiels

    Quels sont les points positifs des achats respectueux de l'environnement? Les bénéfices sont aussi importants que ce qu'il en coûterait de ne pas changer.

    La réduction des coûts

    Les achats respectueux de l'environ-nement diminuent vos frais. Certains coûts sont visibles lors des achats: le prix, le transport, etc. D'autres sont «invisibles»: les pertes dues au gaspillage des ressources, la fiabilité du produit, etc. De tels achats peuvent aider à réduire les frais généraux à court, moyen et long termes, en introduisant la notion de cycle de vie.

    L'application des règles

    Les achats respectueux de l'environnement vous aident à vous conformer aux règles. En adoptant cette approche suffisamment tôt, l'entreprise adopte petit à petit des règles concernant l'environnement toujours plus strictes à moindre frais.

    La satisfaction des consommateurs

    Les achats respectueux de l'environnement peuvent contribuer à ce que votre entreprise reste adaptée aux désirs de sa clientèle. À l'égal que dans les pays industrialisés, la demande de produits écologiquement acceptables est de plus en plus forte dans les pays en développement et en transition.

    L'amélioration de la compétitivité

    Enfin, les achats respectueux de l'environnement augmentent votre compétitivité en général. L'application d'achats respectueux de l'environnement peut améliorer la position stratégique de votre société sur le marché, national ou international.

    Il se peut que l'avantage principal des achats respectueux de l'environnement soit que leurs bienfaits se renforcent les uns les autres, créant une synergie dans l'entreprise. Pour une compagnie qui cherche à se positionner au sein d'un marché mondial toujours plus transparent et exigeant, les achats respectueux de l'environnement possèdent d'autres bénéfices: ils stimulent l'amélioration continue des produits et des services; ils servent d'instrument stratégique pour diminuer les coûts; ils améliorent votre image, et ils encouragent le développement durable. Cela ne peut que susciter l'intérêt, notamment auprès des autorités qui songent à introduire des mesures en vue de promouvoir les achats respectueux de l'environnement.

    Pour démarrer: l'approche du cycle de vie

    Comprendre l'«approche du cycle de vie» est déterminant pour l'introduction des achats respectueux de l'environnement dans une organisation et rendre ce processus opérationnel. Le cycle de vie d'un produit se déroule en quatre étapes principales: la production, la distribution, l'utilisation et la caducité. Ce dernier stade peut se concrétiser sous forme de déchet, mais peut signifier aussi recyclage ou réutilisation du produit. Avec l'approche du cycle de vie, la performance d'un produit est évaluée à chaque étape. L'approvisionnement, opération qui relie le produit à son utilisation, est par conséquent stratégiquement importante afin de tirer le bénéfice maximal d'un produit.

    L'analyse du produit

    Cette approche peut s'intégrer aux opérations d'approvisionnement dans deux aspects d'un produit: la consommation de ressources et les effets polluants ou nocifs. Cela signifie que les personnes chargées des achats doivent se demander si un produit est issu de ressources écologiquement sensibles (d'écosystèmes vulnérables, de bois rares ou d'animaux en danger d'extinction). Il est généralement préférable qu'un produit possède un pourcentage de matériaux recyclés plutôt que seulement vierges. Si le processus de production implique un degré élevé de pertes, les entreprises devraient rechercher des intrants permettant moins de pertes, obtenus par l'utilisation de matériaux plus appropriés ou de meilleures techniques. Tout cela peut entraîner des économies pour votre société.

    Les questions à se poser

    Il ne faut pas hésiter non plus à s'interroger sur les étapes du transport et de la distribution. Nécessitent-ils un emploi intensif de ressources comme le pétrole, ou un emballage protecteur? Dans ce dernier cas, les matériaux sont-ils réutilisables ou recyclables? Les entreprises devraient rechercher toutes les solutions qui évitent un poids sur l'environnement.

    La consommation et l'utilisation entraînent des questionnements similaires liés aux ressources. En général, il vaut mieux éviter le recours à la consommation intensive de ressources rares. En ce qui concerne la pollution et les dangers pour les êtres humains, l'approche du cycle de vie apporte des solutions pour diminuer les effets nocifs et les répercussions sur l'environnement. Cela peut signifier éviter l'usage de substances réglementées ou interdites, de matériaux non dégradables et d'emballages n'étant pas garantis imperméables lors du transport.

    L'introduction de l'approche du cycle de vie dans vos décisions sur l'approvisionnement n'occasionne pas nécessairement une analyse compliquée. Vous constaterez que la plupart des produits et des technologies propres auront un effet combiné sur les gains économiques aussi bien que sur la performance environnementale.

    L'identification des contraintes

    Pourtant, les PME, surtout dans les économies en développement et en transition, craignent parfois que les seules contraintes opérationnelles puissent empêcher leur transition vers les achats respectueux de l'environnement. D'abord, les PME ont une production et une capacité de stockage trop limitées, ainsi qu'un manque de finances, pour atteindre des économies d'échelle. Alors, les responsables de la planification et des opérations d'approvisionnement ne peuvent souvent pas négocier les achats et les livraisons en quantités financièrement avantageuses. L'un des effets sur l'environnement est que de plus grandes quantités de combustible sont nécessaires si les expéditions sont fragmentées. Des ressources de production sont perdues à cause d'arrêts dus à un manque de stocks, et la mauvaise gestion et les mauvais systèmes de manutention peuvent provoquer des dommages et des pertes dans les stocks.

    Les solutions

    Il existe des solutions à ces difficultés. Les PME peuvent s'unir pour acheter leurs fournitures communes. Une analyse des biens acquis indiquera la masse critique des besoins pour que l'entreprise fonctionne. Cela peut être la base pour de nouvelles stratégies d'approvisionnement et de gestion des stocks. Un examen de la disposition des installations et des entrepôts peut améliorer la répartition de l'espace et des ressources.

    Autre difficulté pour les PME: l'insuffisance de l'information, souvent retenue par les fournisseurs sous prétexte qu'il s'agit de «secret d'affaires». En plus de recueillir les caractéristiques de performance du bien que vous achetez, vous pouvez obtenir des renseignements d'autres acheteurs ou d'associations de commerce et d'industrie, ou même dans les bureaux commerciaux des ambassades dans votre propre pays. Si vous êtes

    connecté à l'internet, vous pouvez dénicher les catalogues en ligne de fournisseurs ou de sites consacrés aux achats «verts».

    L'attitude rigide de certains dirigeants de PME peuvent vous retenir. Ils doivent reconnaître que les achats respectueux de l'environnement impliquent tout simplement l'affûtage de bonnes habitudes d'approvisionnement. Il suffit d'un peu de bon sens pour négocier les achats respectueux de l'environnement sans trop de difficultés.

    Pour les achats respectueux de l'environnement comme pour la plupart des habitudes en affaires, le secret du succès dans un marché de plus en plus compétitif réside dans l'adoption d'un système garantissant une amélioration constante. Les achats respectueux de l'environnement représentent simplement l'un de ces outils, qui peut être utilisé tant dans votre entreprise que chez vos fournisseurs. À l'heure actuelle, la majorité des PME touchées par la demande de pratiques d'approvisionnement écologiquement acceptables sont celles qui fournissent de grandes compagnies. Comme ISO 14000 et d'autres normes semblables sont appliquées par toujours plus de firmes, très peu de fournisseurs pourront les éviter à long terme.

    Cet article se fonde sur une étude effectuée pour le CCI par Desta Mebratu, qui a écrit le module de formation intitulé Environmental Procurement for SMEs. Pour plus d'information, contactez Margareta Funder, Administratrice pour les systèmes de formation en achats et approvisionnements internationaux; e-mail: funder@intracen.org




    Les idées fausses sur les achats respectueux de l'environnement

    Malentendu: «Les produits respectueux de l'environnement sont plus chers.»

    Faux: La plupart des produits respectueux de l'environnement sont concurrentiels au niveau des prix. Il arrive que le prix d'achat initial de ce produit soit plus élevé, comme dans le cas d'ampoules électriques économes en énergie, mais, si l'on considère la durabilité et le coût à l'usage (la consommation d'énergie dans ce cas), le coût global du produit respectueux de l'environnement est bien moins cher.

    Attention… Ne vous laissez pas influencer par le prix initial. Considérez le coût total du produit, y compris celui de son utilisation et de son élimination.




    Malentendu: «Les produits respectueux de l'environnement sont de moins bonne qualité.»

    Faux: La plupart des produits respectueux de l'environnement possèdent une qualité suffisante par rapport à l'usage qui en sera fait; certains même sont de meilleure qualité que les produits habituels. Bien sûr, dans la fabrication de produits respectueux de l'environnement, on ne donne pas forcément la priorité à l'esthétique (couleur, emballage attrayant), qui n'a rien à voir avec la performance. Ainsi, le papier issu de matériaux de recyclage peut trouver le même usage que celui employant des matériaux vierges, même s'il est visuellement moins apprécié.

    Attention… Déterminez quelles sont les caractéristiques du produit propres à sa performance, par opposition aux aspects purement esthétiques ou marginaux, et concentrez-vous sur ces qualités fonctionnelles.




    Malentendu: «L'évaluation écologique d'un produit est un processus astreignant.»

    Faux: On peut déterminer la compatibilité d'un produit avec l'environnement en examinant ses caractéristiques et attributs par rapport à sa consommation de ressources et à ses effets sur la santé. Pour les produits qui ont un effet marquant sur l'environnement, une évaluation plus systématique peut être menée.


recherche