•  home fr
  •  

    Intégrer les femmes

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 2/2007, © Centre du commerce international

    © Photo Bianco

    Cibler les femmes d'affaires

    «Le slogan de notre Association est: l'indépendance financière procure la liberté de choix et d'expression. Un comité de marketing rencontre les femmes d'affaires pour découvrir leurs produits et leurs besoins (développement de produits, finition et contrôle qualité). Nous les réunissons par secteur - nous avons trois secteurs solides: l'habillement, les textiles et la bijouterie. Nous essayons de créer des outils de marketing - brochures et CD - et organisons des foires locales, régionales et internationales. Si elles ne peuvent faire le déplacement, nous établissons nous-mêmes les contacts.»

    Amany Asfour, Présidente de l'Association des femmes d'affaires égyptiennes

               
    © Photo Bianco
        

    Nous rapprochons les cercles politiques

    «La croissance du Cambodge est à 8% par an sans que régresse le nombre de pauvres, constitués surtout de jeunes et de femmes … Nous parlons de collaboration tout en ignorant les questions sociales et de genre. Les femmes contribuent activement mais se concentrent surtout dans le secteur informel. Comment intégrer l'égalité dans la politique commerciale? Il est très difficile de participer à vos réunions. C'est une des premières réunions économiques ou commerciales accueillant une ministre des affaires féminines… Pour réaliser les OMD, nous devons réaliser l'équité entre les sexes dans tous les secteurs, y compris le commerce.»

    Ing Khantha Phavi, Ministre des affaires féminines, Cambodge

               
               

    Au-delà de l'accès aux marchés

    «Garantir l'accès aux marchés dans les accords commerciaux revient à faire la moitié du chemin. Si vous ne donnez pas aux pays l'opportunité de tirer parti d'un tel accès, votre effort sera sans effet.

    Le programme 'ACCES!' s'attaque à un problème qui n'épargne pas le Canada - les obstacles systémiques à l'accès aux services et au développement économique frappant surtout les femmes. Le programme s'attaque aux barrières économiques, culturelles et sociales entravant l'accès des femmes d'affaires en offrant, grâce au CCI, un accès à l'information et à la formation sur les marchés d'exportation. Nous mettons en relation directe d'une part exportateurs et conseillers, et d'autre part acheteurs et importateurs… Jusqu'ici les résultats sont positifs…; 30 formatrices formées ont à leur tour dispensé une formation à près de 300 femmes d'affaires africaines. Plus de 70 entreprises ont bénéficié de services de tutorat dans divers secteurs (préparation des stratégies d'exportation, négociations avec les acheteurs, planification de foires commerciales, etc.)»

    Don Stephenson, Ambassadeur du Canada auprès de l'OMC

        
    © Photo Bianco, © J. N. Musoke
               


recherche