•  home fr
  •  

    Emballage: Vers un avenir durable

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2001

    L'emballage représente un secteur vital pour toute économie. Il consomme en effet d'importantes quantités de ressources. Comme la durée de vie d'un emballage est souvent limitée, ces ressources (matériaux et énergie) sont considérées parfois comme perdues. Il en résulte une pression accrue en vue de diminuer le volume des emballages et de les réutiliser, ou au moins de les recycler en récupérant des matériaux et en économisant de l'énergie. La prise de conscience de la nécessité de planifier un avenir durable favorise un climat de changement spectaculaire dans ce domaine.

    La durabilité est peu à peu considérée comme un objectif et une stratégie commerciale valables pour les grandes firmes nationales ou internationales. Elle émerge aussi comme facteur intégrant des marchés financiers en raison de ses implications à long terme pour la survie de l'entreprise.

    Les consommateurs se rendent compte du pouvoir qu'ils peuvent exercer sur les marchés avec les questions liées à l'environnement. Toute publicité négative par rapport à l'écologie peut avoir des répercussions très graves pour une entreprise dont les produits sont visés.

    En quoi tout cela affecte-t-il les exportateurs et le secteur de l'emballage dans les pays en développement qui connaissent des problèmes à cet égard?

    L'emballage sert à préserver les ressources mondiales en empêchant la détérioration et la perte de marchandises et en les protégeant jusqu'à ce qu'elles aient été utilisées. Toutefois, pour éviter une détérioration de l'environnement et se conformer aux normes sur les contacts avec les aliments, les pays en développement doivent impérativement s'assurer qu'ils n'emploient que des emballages jugés écologiquement acceptables par leur clientèle dans les pays importateurs. Cela signifie qu'il faut se tenir au courant de centaines de nouvelles lois, règlements et autres mesures du genre.

    Pour aider les PME des pays en développement et en transition, le CCI a entamé un programme de recherche et de développement en vue d'introduire ces principes et pratiques liés à l'«écoconditionnement». Le CCI a procédé à des études sur la gestion des emballages et de leurs déchets en Colombie, en Inde et au Zimbabwe, et a organisé des séminaires au Kenya, au Népal, en Ouganda et en République-Unie de Tanzanie afin d'introduire le concept d'emballage sûr et écologiquement acceptable. La Colombie, l'Inde, la Jamaïque, le Malawi et le Zimbabwe sont devenus des centres d'activités pilotes et de potentiels leaders en vue de diffuser l'expérience acquise dans le domaine de l'écoconditionnement.

    Sept enseignements

    Sept points généraux ont pu être relevés à partir de ce processus.

    1. On constate un manque généralisé d'organismes de coordination consacrés à l'emballage dans les pays en développement.

    2. Il existe peu de sources d'information facilement accessibles localement concernant les emballages appropriés.

    3. Le rôle de l'emballage dans le commerce et de la technologie qui en découle est mal compris.

    4. Il existe une préoccupation générale

    concernant l'hygiène de l'emballage ainsi que l'élimination des plastiques, déchets et emballages.

    5. La récupération et l'élimination des déchets sont inefficaces et aléatoires, et il n'existe pas ou peu d'infrastructure pour le recyclage des emballages usagés.

    6. Il existe de fortes préoccupations

    concernant l'absence d'une législation appropriée.

    7. La prise de conscience par rapport à l'environnement est accentuée, mais sans

    véritable préoccupation visant les emballages.

    En savoir plus

    Le CCI a réuni à présent les enseignements qu'il a tirés de son expérience dans un document technique: Directives concernant des emballages à l'exportation sûrs et écologiquement acceptables. Mis à part les considérations environnementales, cette étude aborde de nombreux aspects liés à la santé et à la sécurité pour les emballages destinés aux aliments. Comme les règlements sont souvent complexes et demandent les conseils de spécialistes, ils n'ont pas été traités en détail. Ce manuel cherche à faire comprendre les grands principes et les mesures actuellement en vigueur.

    Pour apporter une assistance plus approfondie aux exportateurs des pays en développement, ce document donne des listes de contrôle des emballages et un questionnaire destiné à l'importateur du produit; tous deux peuvent être des instruments utiles pour obtenir à l'avance plus de détails sur les exigences relatives aux emballages à l'exportation.

    Le CCI est en train d'élaborer un ensemble intégré de documents sur l'emballage à l'exportation, PACKit, qui présentera quatre types de renseignements: sur des produits et leur emballage, sur les matériaux d'emballage, sur les emballages des pays exportateurs et sur les profils d'emballage des principaux marchés cibles ou importateurs.

    Cet article est tiré de la publication du CCI Packaging Design: A Practitioner's Manual, de Tuula Ramsland. Pour plus d'information sur le domaine de l'emballage, veuillez vous adresser à E. Piskolti-Caldwell, Administratrice associée pour l'information sur les emballages à l'exportation; e-mail: piskoltie@intracen.org

recherche