•  home fr
  •  

    Devenez votre propre e-éditeur

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 3/2007, © Centre du commerce international

    Depuis l'éveil des sociétés post-guerre jusqu'au comportement du public en matière de commerce et aux réussites à l'exportation, les articles sur le commerce gagnent de nouvelles audiences grâce aux grands médias en ligne, aux forums de discussion, aux blogs - voire au téléphone.

    Bien que l'essor de l'Internet n'ait que dix ans, les habitudes évoluent rapidement. Par «tradition», un site en ligne sert à lire un article, à l'imprimer, à l'utiliser comme matériel de référence ou à le relier à un site particulier.

    Le pouvoir de l'Internet

    Alors que nous apprivoisons ces e-pratiques, les choses évoluent rapidement. L'utilisation de l'Internet devient plus créative et interactive. Si leur usage reste confidentiel, les blogs et les flux RSS gagnent sans cesse de nouveaux adeptes. Ci-après, nous allons vous montrer comment nos articles touchent de nouveaux lecteurs grâce aux médias, aux blogs et aux forums de discussion. Comprendre la façon dont les articles sur le commerce captent de nouveaux lecteurs peut vous permettre de structurer votre propre approche de l'édition.    L'Internet a influencé la rédaction des articles du Forum du commerce. Nous avons modifié les gros titres et la phrase de présentation de la version papier pour y inclure des termes de recherche essentiels et intercepter de nouveaux lecteurs en ligne sans avoir à réécrire les articles. Nous avons ajouté une fonction commentaires en ligne et améliorer nos outils de création de rapports. Les réactions influencent nos choix d'articles et leur écriture.

    Actuellement la version en ligne offre plusieurs fonctions et attire plus de lecteurs que la version papier. Ceux-ci consomment l'information différemment - ils veulent des articles plus courts et plus fréquents, et zappent d'un site à l'autre en quête d'informations sur le commerce et l'exportation.

    Le mode de délivrance de l'information aux e-lecteurs diffère également. Alors que la version papier est distribuée dans les boîtes aux lettres ou lors d'événements, la plus grande «boîte postale» en ligne est Google, qui est aussi le principal moteur de recherche. Les articles parviennent également aux lecteurs par les e-mails, les flux RSS ou les liens avec d'autres «éditeurs» en ligne (OPC, organisations internationales et non gouvernementales, etc.).

    La version papier change de vocation

    Alors que le parcours des articles en ligne peut surprendre, celui des articles papier évolue aussi. Sans dédaigner l'e-version, les institutions de promotion du commerce veulent plus de copies pour leurs réseaux ou des éditions sur mesure avec un contenu et un langage adaptés à leur propre audience. La version imprimée reste un support commode pour les événements ciblés et un service apprécié de notre noyau de fidèles lecteurs. La conception et les photos peuvent être exploitées différemment: pour illustrer la réussite à l'exportation (nos dos de couverture ont mis à l'honneur des exportateurs prospères de pays en développement); pour étayer le compte rendu d'événements (séries de photos); ou pour donner vie aux thèmes commerciaux de façon novatrice (les couleurs des produits éthiques ou la mutation de la marque Afrique se prêtent bien à un média imprimé).   

    Enseignements

    Si la version papier du Forum du commerce permettait d'utiliser les articles sous forme de photocopies et de microfiches, la nouvelle technologie accélère le rythme et multiplie les possibilités pour les lecteurs. Ceux-ci sont désormais en mesure de remodeler le contenu et de le proposer à leurs propres audiences. Nos lecteurs jonglent de plus en plus avec les deux versions. Ils utilisent un service e-mail pour avoir les gros titres des nouveaux articles, la fonction recherche pour consulter les archives en ligne et la section thématique sur le commerce pour sélectionner des articles spécifiques. La version papier sert aux présentations, aux événements, à la formation ou comme ressource dans les centres d'information sur le commerce.     


    Agences de presse en ligne

    Un article sur la relance de l'industrie du gingembre en Sierra Leone a multiplié les itinéraires. L'édition papier a été expédiée à des milliers de lecteurs africains et a accompagné les ateliers du CCI au Libéria, en Afrique du Sud, au Ghana, en Tanzanie, etc. Lors de la mise en ligne de l'article, nous avons alerté 12 000 lecteurs par e-mail et plusieurs centaines d'autres par flux RSS ainsi qu'une douzaine de sites en ligne sévèrement triés.
    • All Africa, le plus grand pourvoyeur d'informations sur l'Afrique au monde, a sélectionné divers articles, dont celui sur la Sierra Leone, pour publication sur son site. Puis il a alerté ses lecteurs par flux RSS.
    Deux autres sites ont repris l'article pour l'envoyer à leurs réseaux:
    • Big News Network (basé à Dubaï, il propose des manchettes dans 400 catégories) a envoyé l'article à ceux de ses abonnés ayant souscrit un abonnement RSS aux nouvelles sur la Sierra Leone.
    • Plusmo (basé en Californie, il compte des utilisateurs dans 125 pays et 100 prestataires de services de téléphonie mobile) a transmis diverses histoires de réussite africaines, dont celle de la Sierra Leone, aux abonnés de téléphonie mobile. Les titres du Forum du commerce sont ceux repris sur l'écran téléphonique (articles sur la réussite commerciale africaine postés en août 2007).
    Le plus intéressant reste que ces histoires parviennent aux utilisateurs non par le CCI mais indirectement par les nouveaux médias en ligne. Ils ciblent une audience mondiale intéressée par le commerce. La technologie met l'article sur le gingembre à portée de la diaspora africaine, des résidents africains et des responsables du développement intéressés par l'article en s'appuyant sur les sites Internet, la technologie RSS et la téléphonie mobile.
        

    Les blogs

    Au cours des quatre dernières années, nous avons noté que des blogs espagnols, portugais et anglais, reprenaient des articles du Forum du commerce, notamment en Amérique latine et aux États-Unis. Un blog, abréviation de «web log», est un journal publié en ligne. Parfois appelé «médias citoyens», ils sont près de 110 millions et chaque jour plus de 175 000 blogs voient le jour. Leur audience est souvent restreinte; seule une poignée d'entre eux ont un vaste lectorat. Les blogs permettent de lancer des idées et de recueillir des réactions.    Le blogging étant un média très personnel, il est facile d'en savoir plus sur les utilisateurs. Ainsi les blogs ci-contre nous ont appris qu'ils étaient écrits par des hommes de 30 comme de 50 ans, originaires d'Allemagne, de États-Unis, du Brésil et de Colombie.

    Si certains blogueurs sont des enseignants en commerce ou des experts en développement, nous avons été agréablement surpris de trouver nos articles repris dans des blogs sur la mode et les loisirs. Les articles sont utilisés de la façon suivante:

    • Teneur informative. Les internautes créent des blogs de «nouvelles», consacrent une catégorie au commerce international et utilisent régulièrement les articles du Forum du commerce pour les alimenter.
    • Teneur promotionnelle. Les articles sur «Changer la marque Afrique» intéressent les entreprises qui disposent de blogs dédiés à la promotion du commerce avec l'Afrique ou à la culture et au style africains. Le personnel des Nations Unies ou d'autres organisations du développement créent leurs propres blogs sur des thèmes comme le commerce et la responsabilité sociale des entreprises.
    • Teneur éducative. Les professeurs et les experts en développement utilisent les blogs pour s'exprimer sur le commerce, commenter les articles duForum du commerce ou étayer leur propre recherche.


    Discussions en ligne

    La discussion en ligne permet de recueillir l'avis du public sur divers articles du CCI axés sur le commerce. Elle est suivie par les professionnels du développement et offre un potentiel énorme pour sensibiliser la société civile, incluant les universités et les ONG, aux problèmes de développement du commerce. Les institutions d'appui au commerce et les exportateurs privilégient les conférences et les réunions pour échanger leurs idées et créer de nouveaux partenariats commerciaux. Les discussions en ligne spécifiques peuvent devancer ces événements ou leur succéder; les articles du Forum du commerce ont également été utilisés dans ce contexte.   


recherche