•  home fr
  •  

    Coup de pouce au commerce pour les PMA

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2004

    Défis

    Les PMA ont besoin d'aide pour surmonter les contraintes liées à l'approvisionnement et stimuler leurs exportations

    Alors que l'économie mondiale a crû et s'est diversifiée, la part des pays les moins avancés (PMA) dans le commerce mondial a passé de 0,7% en 1985 à 0,4% à l'heure actuelle. Malgré les plans visant à améliorer l'accès aux marchés pour les exportations des PMA - le Programme d'accès au marché canadien et l'initiative de l'Union européenne Tout sauf les armes -, la plupart de ces pays restent incapables de profiter des nouveaux débouchés.

    Pour stimuler la participation des PMA à l'économie mondiale, l'accès aux marchés est nécessaire mais pas suffisant. Les PMA dépendent beaucoup de produits à faible valeur ajoutée, qui ont vu leurs prix chuter. Les biens et services dotés d'une valeur plus élevée et qui correspondent à des débouchés commerciaux plus profitables ne sont pas courants dans les PMA, ni la capacité pour les développer.

    De sévères contraintes d'approvisionnement bloquent le développement commercial. Dans les PMA, les mesures politiques ne sont souvent pas favorables au commerce et les stratégies de développement globales n'en tiennent pas compte. Ils ont des capacités limitées pour formuler des stratégies en vue de diversifier les exportations et de répondre à une demande changeante. Les PMA n'ont pas de services d'appui au commerce dans des domaines clés tels que le financement, la gestion de la qualité, l'information commerciale et la commercialisation. Des infrastructures physiques faibles au niveau des routes, des ports, de l'énergie et des télécommunications représentent un handicap pour la croissance du commerce. Enfin, l'application de règles de droit et une plus grande transparence en vue de diminuer la corruption demeurent souvent des points sensibles pour le secteur du commerce.

    Malgré les grandes difficultés auxquelles les exportateurs des PMA sont confrontés, certains d'entre eux ont réussi grâce à leur esprit d'entreprise et à leur persévérance. Leurs exportations représentent un large éventail de produits, allant des services d'arrière-guichet aux essences de parfum ou au tourisme de luxe. Les gouvernements et les agences bilatérales ou internationales doivent collaborer en vue d'améliorer le contexte pour que plus d'entreprises puissent naître et se développer.



    Solutions

    • Stimuler la capacité d'approvisionnement. Identifier les liens économiques qui influencent la production et les mouvements des marchandises et services. Sensibiliser les responsables politiques à l'importance de mesures d'appui et d'assistance financière et technique pour augmenter les exportations.
    • Mettre en avant les secteurs prioritaires. Évaluer les tendances des marchés internationaux et concentrer les ressources sur quelques secteurs à fort potentiel de valeur ajoutée. Les activités porteuses incluent le traitement et la conception, l'exploitation de marchés de niche et de nouveaux marchés dans le secteur des services.
    • Améliorer les services d'appui au commerce. Étendre la diversité et la qualité des services dans des domaines comme l'information commerciale, l'emballage à l'exportation, le financement et les questions juridiques. Appuyer les efforts de commercialisation en aidant les exportateurs à participer à des missions et à des foires commerciales ou en organisant des rencontres acheteurs/vendeurs.




    Ce que le CCI peut faire

    • Le Cadre intégré est un programme établi par six agences de développement pour coordonner l'assistance technique dans les PMA. Il les pousse à intégrer la dimension commerciale aux stratégies nationales de développement, selon les Documents de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP). Le CCI aide ces pays à augmenter leur capacité d'approvisionnement, à renforcer leur infrastructure, à examiner les possibilités de marché à l'exportation et à développer des stratégies d'exportation spécifiques aux secteurs à forte main-d'œuvre.
    • Le CCI a identifié des marchés de niche à plus forte valeur ajoutée pour les exportations des PMA, dans des domaines tels que les services aux entreprises, les plantes médicinales, le tourisme et les produits biologiques. Il aide les pays et les secteurs à évaluer et à améliorer leurs avantages concurrentiels dans tous les secteurs.
    • Le CCI améliore l'infrastructure de promotion commerciale en créant une capacité institutionnelle en vue d'offrir formation et conseils pour exporter dans des domaines tels que le financement, le développement de produits, les normes de qualité et la commercialisation.




recherche