•  home fr
  •  

    Carmina Campus

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 3/2009 
     

    © Carmina Campus 

    Comment une marque sans expérience du développement a changé la vie d'un groupe de femmes rurales marginalisées du Cameroun.

    En juillet 2009, lors du Sommet du G8 en Italie, les Premières dames présentes, dont Michelle Obama, ont reçu un sac à main personnalisé. Ces sacs uniques sont co-fabriqués au Cameroun par une marque d'accessoires de mode éthique italienne très novatrice, Carmina Campus. Grâce aux ventes qui décollent au Japon, aux États-Unis et en Europe, la marque connaît une popularité et une réussite commerciale grandissantes. Elle illustre également la façon dont un partenariat mondial durable profite aux industries créatives des pays en développement.

    Ilaria Venturini Fendi, fondatrice de Carmina Campus, estime que le succès de la marque n'est pas une question de tendance. Selon elle, "les pratiques commerciales éthiques ne sont pas qu'une passade pour le monde de la mode. Les secteurs comme l'hospitalité, l'énergie, l'agriculture et la production alimentaire s'intéressent aussi à la production éthique durable."

    Héritière du prestigieux empire de mode Fendi, Mme Venturini Fendi a une carte de visite impressionnante. Elle a toujours voulu vivre en harmonie avec la nature et elle a réalisé son rêve en 2001 en quittant le monde prestigieux de la mode pour s'installer comme agricultrice bio près de Rome.

    Quelques années plus tard, elle revient sur le devant de la scène sous son propre label et dans des circonstances différentes. En 2006, elle lance Carmina Campus et adopte une culture d'entreprise intégrant des préoccupations liées à l'environnement et au développement social. En utilisant les chutes de tissus, la marque a fabriqué à la main des accessoires de qualité. Toutes les étapes du marketing, de l'emballage et de l'expédition étaient basées sur la durabilité environnementale. Outre l'écologie, la marque s'engage également sur le plan social.

    La collection Cameroun



    Au Cameroun, Carmina Campus emploie un groupe de femmes rurales, qui travaillent sur une des principales collections de la marque. Mme Venturini Fendi les a rencontrées dans le cadre d'un projet en vue d'améliorer les compétences - non pas d'artisanes mais d'apicultrices. Elle a visité la petite ville de Dschang dans l'ouest du Cameroun et rencontré un groupe de femmes marginalisées qui excellaient dans le tricot et fabriquaient divers accessoires dont des chapeaux au crochet.

    Sautant sur l'occasion, Mme Venturini Fendi s'est lancée dans la confection d'articles haut de gamme à partir de matériaux recyclés tout en offrant une activité génératrice de revenus aux plus désavantagés. Elle a recruté ces femmes, qui fabriquent désormais des sacs à main mélangeant tricot traditionnel et carrés brodés découpés dans des chutes de tissu italiens, qui sont assemblés en Italie par des artisans chevronnés du secteur. Cette collection de sacs à main (la collection Cameroun) est vite devenue une des lignes phares de la marque.

    Le projet africain continue d'évoluer. Grâce à l'appui du Programme de l'ITC sur la mode éthique, certains aspects sont restructurés, notamment pour garantir une chaîne de production sans heurts, garante de la qualité et de la ponctualité - deux facteurs essentiels du secteur de la mode. Forte du succès rencontré sur les plans social et commercial, Mme Venturini Fendi envisage de s'impliquer davantage en Afrique tout en collaborant plus étroitement avec la communauté de Dschang.

    L'action de l'ITC



    Suite à deux missions menées à Dschang avec l'équipe de l'ITC en charge de la mode éthique, Carmina Campus s'emploie désormais à créer des activités génératrices de revenus pour la communauté. En 2009, une assistance technique a été mise en place avec le concours de l'ITC afin d'améliorer l'efficacité de la ligne de production.

    Dans le cadre de l'initiative en faveur de conditions de travail équitables, l'ITC a contribué à définir la structure organisationnelle, à déterminer une juste méthodologie pour établir le coût de revient et fixer les prix, et à identifier les changements pour améliorer l'environnement au travail. Grâce à ce partenariat, la communauté de Dschang est assurée d'engranger des profits immédiats mais aussi de produire des articles de mode de qualité sur le long terme. L'ITC a également fourni des conseils pour élaborer un programme de production et de formation qui sera appliqué par Carmina Campus et la communauté.

    L'entreprise de Mme Venturini Fendi et le projet mené au Cameroun sont un bel exemple de partenariat mondial conforme aux objectifs du Millénaire pour le développement: réduction de la pauvreté par la création d'emplois; autonomisation des femmes et pratiques environnementales durables via l'utilisation de matériels recyclés. Le projet a considérablement amélioré le niveau de vie de la communauté. Les femmes bénéficiaires sont désormais autonomes et ont acquis des compétences satisfaisant aux normes de la haute couture.

    Carmina Campus prouve qu'une entreprise sans expérience du développement peut avoir un impact important sur les communautés désavantagées. L'objectif clé du Programme de l'ITC sur la mode éthique est de créer une autre plate-forme en Afrique occidentale pour enrôler davantage de communautés dans ce secteur.




recherche