•  home fr
  •  

    Beijing: travailler en réseau pour développer le commerce

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2002

    Rencontre entre M. J. Denis Bélisle, Directeur exécutif du CCI, et le Premier Ministre chinois, S.E. M. Zhu Rongji.

    Quelle est la meilleure manière, pour les OPC, de contribuer au développement du commerce et à la réduction de la pauvreté? Comment peuvent-elles renforcer la compétitivité nationale dans le contexte actuel en rapide mutation?

    Ce furent les questions sous-jacentes aux débats tenus lors de la 4e Conférence mondiale des OPC, qui s'est déroulée du 15 au 17 mai 2002 à Beijing. Organisée conjointement par le Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPIT) et le CCI, cette rencontre a réuni plus de 500 participants issus de plus de 60 pays et régions, et 200 hôtes spéciaux ont assisté à des séances principales.

    Ont participé tant les organisations de promotion du commerce (OPC), les chambres de commerce, les associations sectorielles, les entreprises ainsi que les représentants de la diplomatie en place. L'hôte de cette réunion était le CCPIT, qui célébrait par la même occasion son 50e anniversaire.

    «Les OPC ont joué un rôle important dans la promotion du développement et du commerce international», a souligné M. Yu Xiaosong, Président du CCPIT, dans son message à l'assemblée. «Il semble qu'à présent les difficultés auxquelles nous nous mesurons sont d'un autre ordre et que nous devons les résoudre opportunément.»

    De nouvelles approches

    Le flux des investissements, rapide et continu, la mondialisation du commerce international et les développements technologiques ont apporté des défis commerciaux nouveaux. Parallèlement existent des signes de protectionnisme, la santé économique se montrant fragile. C'est avec un tel arrière-plan que les orateurs ont parlé de la diminution des fonds publics destinés aux organisations nationales de promotion du commerce, ainsi que de la concurrence dans le domaine de ce type de services.

    Quelles solutions envisager? Des liens plus forts entre le commerce et l'investissement, déclaraient le Japon, le Mexique, la République de Corée, Singapour et d'autres encore. Des liens naissants entre le développement du commerce et la réduction de la pauvreté, avançaient la France et le Japon. Une attention soutenue aux clients des PME, affirmaient la plupart des OPC, qui inclut de nouvelles approches quant au service à la clientèle, l'évaluation et la remontée d'information, et la mise en pratique des nouvelles technologies. Certaines OPC émettaient des avertissements tels que: la mentalité et les pratiques commerciales doivent changer pour tirer le meilleur parti des possibilités offertes par l'économie numérique.

    Les OPC gardent et redéploient leur personnel et améliorent les réseaux d'information pour assumer ces tâches; elles recherchent aussi de nouvelles manières de fixer le prix de leurs services.

    La conférence a suscité le travail en réseau entre les OPC, qu'il s'agisse d'un mémorandum d'accord entre les OPC chinoise et ivoirienne ou de l'offre cubaine d'accueillir la conférence régionale de suivi du travail en réseau. La conférence a permis l'échange d'expériences entre diverses OPC, qui se poursuit lors des réunions régionales, ainsi que sur le site internet des OPC (http://www.tpo-net.com) et dans la revue Forum.

    Prochain rendez-vous: Malte

    La Conférence mondiale des OPC se tient tous les deux ans. Les rencontres précédentes ont eu lieu à Cartagena (Colombie) en 1996, à Santiago (Chili) en 1998 et à Marrakech (Maroc) en 2000.

    La prochaine Conférence mondiale des OPC est annoncée à Malte en 2004 et sera accueillie par l'Agence nationale maltaise de promotion du commerce METCO (Malta External Trade Corporation).

    La conférence est un tremplin pour les dirigeants des OPC, où circulent information et échange de vues et où se forment les réseaux internationaux, régionaux ou bilatéraux.

    Le CCI a été présent lors de toutes les conférences précédentes et a contribué à leur organisation en 2000 et en 2002.

    Les liens commerciaux durant la conférence

    Le Gouvernement chinois a accordé une importance de premier ordre à cet événement dans le cadre de sa politique globale visant à encourager les liens commerciaux et l'investissement étranger. S.E. M. le Président Jiang Zemin a envoyé un message de soutien soulignant le rôle de moteur de développement des OPC. «Avec la mondialisation toujours plus grande de l'économie, les organisations de promotion du commerce peuvent renforcer les échanges et jouer un rôle actif dans la promotion du développement économique international », a-t-il remarqué.

    S.E. M. Zhu Rongji, Premier Ministre, s'est entretenu avec les participants et, lors de son discours d'ouverture, a encouragé les pays en développement à exporter plus de produits à valeur ajoutée en tirant parti des possibilités d'augmenter le contenu technologique de leurs exportations. Il a encouragé l'investissement, surtout à la suite de la récente accession de la Chine à l'OMC.

    Mme Wu Yi, Conseillère d'État de Chine, a également prononcé une allocution lors de l'accueil des participants à un dîner officiel au Great Hall of the People.

    Chine: le commerce a aidé le développement

    Le Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPIT), qui célébrait son 50e anniversaire en mai, est l'exemple parfait d'une OPC dynamique. Dès sa fondation, en 1952, il a joué un rôle de premier plan dans la promotion du commerce extérieur chinois et pour attirer l'investissement étranger. Selon un rapport récent de l'OMC, la Chine est devenue la quatrième puissance commerciale du monde pour les biens et services (après l'Union européenne, les États-Unis et le Japon). Ces neuf dernières années, elle s'est placée en première place parmi les bénéficiaires de l'investissement étranger direct dans les pays en développement. Le CCPIT a grandement contribué à ces résultats. Il représente les intérêts de plus de 70 000 entreprises chinoises. Son rôle s'est trouvé plus rucial encore après l'entrée de la Chine dans l'OMC.

    Natalie Domeisen est Rédactrice en chef de la revue du CCI Forum du commerce du commerce international; e-mail: domeisen@intracen.org.

recherche