•  home fr
  •  

    Australie: doubler le nombre des PME exportatrices

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2002

    L'Australie s'engage dans un projet ambitieux en vue de doubler le nombre des exportateurs australiens d'ici à 2006 et d'accroître l'appui de la communauté au commerce international en la sensibilisant aux avantages issus de l'investissement et du commerce.

    L'Australie prévoit de doubler le nombre de ses exportateurs d'ici à 2006, un objectif d'importance si l'on veut que le pays reste compétitif sur le marché mondial.

    C'est la Commission australienne du commerce (Austrade) qui est chargée d'aider les firmes australiennes à réduire le temps, les coûts et les risques lors de leurs opérations à l'étranger. Elle a défini des orientations stratégiques créer de nouveaux outils, services et systèmes, ainsi que le réalignement des programmes existants.

    Bonnes nouvelles

    Même si l'économie australienne est saine, Austrade ne dément pas le thème de la Conférence de Beijing faisant mention d'un environnement agité pour les affaires.

    L'Australie partage l'opinion du CCI selon laquelle les OPC performantes sont celles qui envisagent la promotion du commerce en termes de développement des capacités d'exportation et pas seulement du marché.

    Les exportateurs australiens progressent rapidement, avec même des réussites individuelles étonnantes, par exemple la vente de pâtes en Italie, de sable et de chameaux au Moyen-Orient et de saké au Japon!

    Peu de poids lourds

    Bien que les derniers résultats à l'exportation soient remarquables, cette réussite est due en fait à un petit groupe de compagnies.

    Une étude d'Austrade montre que seules 25000 entreprises australiennes exportent, soit seulement 4% des firmes nationales.

    Il apparaît ainsi qu'en Australie un nombre restreint d'exportateurs très performants sont des poids lourds au sein de l'économie nationale.

    Le potentiel

    Les conclusions, positives, indiquent que le potentiel du secteur d'exportation australien est énorme et que ce pays peut obtenir plus de profits si davantage d'entreprises se mettent à exporter régulièrement et qu'un soutien est apporté aux firmes qui dépendent du commerce international pour leur survie.

    La stagnation ou une faible augmentation du nombre des exportateurs pourraient conduire à rater l'ouverture de l'économie du pays vers l'extérieur, qui permettrait justement d'augmenter la richesse nationale et les emplois. En doublant le nombre des exportateurs d'ici à 2006, le Gouvernement australien pourrait générer environ US$ 8 milliards par année de plus dans le revenu commercial de l'Australie.

    Une approche coordonnée

    Le Gouvernement australien a confié à Austrade la direction des opérations mais il reconnaît que toutes les institutions publiques doivent participer, ce qui est crucial étant donné que l'Australie est une fédération d'États et de territoires.

    C'est en avril 2002 que le Gouvernement australien a formalisé l'objectif visant à doubler le nombre des exportateurs, lorsque le Commonwealth australien est parvenu à un accord historique avec les gouvernements des États et des territoires. Cet accord détermine cinq domaines spécifiques pour une coopération renforcée:

    • sensibiliser les communautés locales aux bénéfices du commerce;
    • augmenter le taux de croissance des nouvelles PME exportatrices;
    • se concentrer sur les secteurs d'exportation dotés d'un fort potentiel de croissance, tels que les activités fondées sur la connaissance;
    • promouvoir l'accès équitable aux services de facilitation des exportations, et
    • améliorer la coordination avec les prestataires de services du secteur privé.


    Le Gouvernement cherche à s'assurer le concours des associations sectorielles et du secteur privé pour apporter plus de soutien aux compagnies qui présentent un potentiel d'exportation.

    Former le personnel

    Austrade développe sans cesse le niveau du personnel responsable et de ses services à la clientèle. Une des leçons importantes apprises ces dernières années est que, indépendamment de la qualité des outils, la facilitation commerciale fait appel au discernement et aux connaissances de pointe du personnel.

    Le vecteur principal du développement de ses collaborateurs est à présent l'Austrade Institute, première «université» virtuelle professionnelle à fonctionner dans le secteur gouvernemental. Il prodigue enseignement et formation adaptés à chaque étape professionnelle dans Austrade, de l'orientation aux techniques les plus pointues de la facilitation commerciale.

    Sensibiliser le public

    Une étude récente d'Austrade révèle qu'il faudrait améliorer la connaissance et la compréhension de la communauté quant aux bienfaits que le commerce peut apporter.

    Ainsi, en 2001,

    • alors que 73% des Australiens pensaient que l'exportation était une contribution importante pour le pays, seuls 34% croyaient qu'elle représentait un apport à leur niveau de vie;
    • environ deux tiers de la population sousévaluaient le nombre d'emplois (un sur cinq) générés par les exportations;
    • moins de 15% pensaient être bien informés sur les questions liées au commerce.


    Ces renseignements sur l'opinion de la population mettent en question le fait d'encourager la création d'entreprises exportatrices et les études en vue de carrières centrées sur l'exportation ou l'expansion du commerce outremer. Récemment, un sentiment antimondialisation est venu envenimer la situation. Une telle attitude alimente le point de vue qui soutient que les pays sont perdants s'ils s'engagent dans l'économie mondiale et qu'ils devraient se retirer dans leur forteresse protectionniste.

    Le Gouvernement australien tient à fomenter un débat public sur la mondialisation et la politique commerciale, tout en restant convaincu que cette discussion doit se fonder sur les faits et non les perceptions.

    Austrade et son partenaire, le Département des affaires étrangères et du commerce, ont lancé l'année dernière un vaste programme de sensibilisation de l'opinion publique afin de faire connaître les mérites du commerce.

    «Exporter vers l'avenir»

    La campagne «Exporter vers l'avenir vise à rendre les Australiens conscients de la différence que le commerce et l'investissement apporteraient au niveau de vie de chacun. Les points essentiels sont simples et indiscutables.

    • Les exportations représentent environ 20% du PIB australien.
    • Un emploi sur cinq dépend des exportations.
    • Dans les régions rurales et de la province, un emploi sur quatre est lié à l'exportation.
    • Les entreprises exportatrices paient en général plus, offrent une formation et de meilleures conditions de travail.
    • De chaque dollar produit par l'investissement étranger direct, 96 cents restent en Australie.
    • Le contact avec la concurrence mondiale stimule notamment l'innovation, la productivité et l'adaptabilité.


    Le programme «Exporter vers l'avenir» inclut du matériel d'enseignement pour les écoles, des brochures résumant les avantages du commerce, et de la publicité radiophonique annonçant des événements commerciaux ou narrant des réussites locales.

    Le programme comprend également des présentations destinées aux communautés non exportatrices, telles que les chambres de commerce, les conseils d'entreprise et les associations sectorielles, universités, Les manifestations publiques, foires agricoles ou journées sur le terrain.

    Promouvoir l'investissement

    Austrade tient à encourager non seulement les exportations, mais aussi l'investissement interne et à l'étranger.

    Parmi les firmes australiennes, l'investissement étranger direct est une façon toujours plus courante de pénétrer dans les marchés extérieurs. Le Gouvernement australien est en train de mettre en place des mesures pour améliorer les résultats dans ce domaine, et Austrade va se consacrer plus à l'investissement ces prochaines années.




    Austrade

    • Mandat: contribuer au bien-être de la communauté en aidant les entreprises australiennes à réussir dans l'exportation et le commerce international.
    • Statut: autorité statutaire dans le cadre du portefeuille des Affaires étrangères et du Commerce; dépend du Ministère du commerce.
    • Fondation: 1986.
    • Siège: Sydney; 109 représentations en Australie et dans 60 pays étrangers.
    • Financement: budget national et services payants.
    • Collaborateurs: environ 1000.
    • Caractéristiques: travail en partenariat avec le Commonwealth les prestataires de services du secteur privé en vue d'améliorer l'accès à l'assistance pour les PME rurales et de la province, par l'intermédiaire d'un réseau de 34 bureaux TradeStart.


    Coordonnées:
    Austrade Head Office,
    Level 24 Aon Tower, 201 Kent Street, Sydney 2000, Australie
    Tél.: +61 2 9390 2000
    Fax: +61 2 9390 2024
    E-mail: info@austrade.gov.au
    Site internet: http://www.austrade.gov.au

    Peter O'Byrne est Administrateur délégué de la Commission australienne du commerce (Austrade), e-mail: managing.director@austrade.gov.au

recherche