•  home fr
  •  

    Ajouter de la valeur dans l'économie numérique: L'expérience des OPC chinois

     

     
     
    L'expérience chinoise montre comment les OPC se penchent sur les nouvelles approches pour relier des réseaux commerciaux, apportent des connaissances sur le commerce électronique et synthétisent l'information commerciale.
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 4/2000

    Pour tirer parti de la nouvelle économie numérique, les services proposés par les OPC comprennent généralement l'offre électronique d'information commerciale, les rencontres de partenaires en ligne, les expositions virtuelles, et l'enseignement et la formation par internet (voir encadré p. 28).

    Notre tâche principale est la promotion des exportations de sociétés chinoises, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME). Habituellement, les PME avaient un accès limité aux sources d'information sur les marchés internationaux; maintenant encore, au moment de l'explosion de l'information, nombre d'entre elles ne savent toujours pas comment obtenir ce dont elles ont besoin dans la jungle de l'information. C'est précisément ce que notre OPC a fait: apporter l'information commerciale que les entreprises recherchent.

    Relier les bureaux et le personnel

    En 1997, nous avons installé des réseaux locaux séparés dans différents départements et, en 1999, nous avons automatisé le système administratif au siège social de notre organisation, doté de caractéristiques telles que la gestion administrative électronique et la mise à disposition de l'information pour tous les départements et leur personnel. Ce système vient de commencer à fonctionner, et nous sommes convaincus que l'efficacité de notre administration interne va s'améliorer.

    Services d'information en réseau

    Le Département de l'information économique a été le premier, au sein du Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPIT), à travailler en ligne pour la collecte, la transmission, le traitement et l'offre d'information. Quelques exemples:

    • Réseau de pistes commerciales. En 1997, nous avons créé un réseau de pistes commerciales afin d'être en contact avec tous nos bureaux de représentation dans le monde, ainsi qu'avec nos agences nationales. Les pistes commerciales recueillies par nos bureaux à l'étranger sont directement enregistrées sur le réseau et transmises aux entreprises chinoises par le réseau d'information de nos agences. Le réseau de pistes commerciales a beaucoup raccourci le temps de recherche d'information. Chaque semaine sont enregistrées plus de 100 demandes d'information commerciale, et de nombreux accords commerciaux internationaux ont été conclus.

    • Applications en ligne. Les sociétés peuvent à présent faire la demande de certificats d'origine par l'intermédiaire de notre réseau d'échange électronique de données (EED). Nous sommes également en train de construire une nouvelle plate-forme pour les demandes en ligne de marques de fabrique et de brevets.

    • Recrutement d'exposants. Le site internet du Conseil sert de plate-forme pour recruter des exposants en ligne.

    Encourager le commerce électronique dans les entreprises chinoises

    Ces dernières années, nous avons encouragé l'idée et la technologie du commerce électronique au sein des entreprises chinoises via nos sites internet et en organisant une campagne promotionnelle.

    Les sites internet

    Le site internet officiel du CCPIT (http://www.ccpit.org) est divisé en deux parties: l'une en anglais, intitulée «China Business Information Net» est destinée à des visiteurs étrangers; l'autre en chinois, appelée «International Business Information Net», vise les entreprises chinoises.

    • China Business Information Net, site en anglais avec de l'information commerciale pour les acheteurs. Lancé en août 1996, ce site propose des nouvelles économiques, des mesures concernant le commerce et l'investissement, les droits de douane, les lois et les règlements commerciaux, les tendances du marché, la protection des droits de propriété intellectuelle, les expositions et foires commerciales, l'environnement et les projets d'investissement, l'offre et la demande d'affaires, un guide de voyage, et bien d'autres services.

    • International Business Information Net, site en chinois destiné aux exportateurs. La section en chinois donne des renseignements tels que des profils commerciaux par pays, la dynamique de l'économie internationale, des études de produits et de marchés internationaux, les lois et les règlements commerciaux et économiques nationaux dans le monde, le climat international de l'investissement, les créneaux commerciaux et d'investissement. Son objectif est d'aider les entreprises chinoises à conquérir les marchés internationaux.

    • Chinaproducts.com, portail destiné à 120 000 exportateurs. En 1999, le CCPIT a créé un site web destiné aux entreprises et consacré à la promotion des exportations chinoises. Ce site, China products.com (http://www.chinaproducts.com), possède une vaste base de données des produits d'exportation chinois. Il contient des renseignements sur un million de produits et 120 000 sociétés exportatrices chinoises. Fondé sur une plate-forme, un système de transaction en ligne est actuellement en développement; une fois terminée, cette plate-forme permettra la commande et le paiement en ligne de chacun des produits enregistrés sur le site.

    • China Project Financing, site destiné aux investisseurs étrangers. Ce site est actuellement en construction; il vise la communauté des affaires en général et présente des projets émanant de différentes régions de la Chine à la recherche d'investissements.

    Tous ces sites internet ont reçu une reconnaissance nationale et internationale. En 1997, China Business Information Net, la version du site du CCPIT en anglais, a été sélectionné comme «l'un des sites web les plus utiles aux PME dans le monde» par la Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique (CESAP). En 1998, ce fut International Business Information Net, la version chinoise, qui fut recommandé par China Export Products Trade Fair (la foire de Canton) comme «site web commercial reconnu en Chine». En 1999, China products.com a reçu la distinction de «programme pilote national pour le commerce électronique» de la part du Bureau d'information du Conseil d'État.

    Les campagnes de promotion du commerce électronique

    Le CCPIT soutient chaque année des événements importants afin d'aider les sociétés chinoises à comprendre le commerce électronique et à en introduire l'usage sur les marchés internationaux.

    • La Conférence sur le commerce électronique en Chine. Il s'agit de la rencontre sur le commerce électronique la plus importante et la plus prestigieuse en Chine. Le CCPIT est l'un des parrains de la conférence, qui a lieu chaque année depuis 1997; elle présente les idées nouvelles, l'expertise et les réussites parmi les entreprises chinoises. Plus de 300 multinationales de renom mondial dans le domaine des TI ont participé à la dernière rencontre, en avril 2000, et plus de 300 médias internationaux et chinois ont relaté l'événement.

    • E-China Forum. Ce forum est un événement annuel itinérant. Cette année, il a eu lieu en juin dans six villes de la Chine, y compris à Hong Kong. Le thème abordé traitait des modèles de réussites dans le commerce électronique. Plus de 300 personnes ont participé au forum lors de chacune de ses étapes. Il était destiné à servir de point de référence pour les entreprises intéressées à se lancer dans ce type d'activité et à transformer leurs schémas commerciaux habituels en processus de commerce électronique plus compétitifs.

    Les OPC, un rôle catalyseur

    Nous nous joignons également à d'autres événements organisés par des agences gouvernementales ou par des privés. Nous pensons néanmoins que ces efforts ne sont pas suffisants.

    Ces questions méritent d'être discutées plus à fond. Ainsi, à l'ère de l'information, un OPC présente peu à peu moins d'avantages qu'une agence commerciale dans ses prestations de services aux entreprises pour améliorer leurs résultats et renforcer leurs capacités. Un OPC va avoir toujours plus de pression pour qu'il agisse comme une agence commerciale. En outre, l'offre d'information va diminuer d'importance pour les OPC puisque les entreprises, et même les PME, ont accès à toutes sortes de renseignements, des pires aux meilleurs, via l'internet.

    Les OPC doivent se concentrer à présent pour aider les entreprises à trouver facilement la bonne information, sans perte de temps ni d'énergie. Dans ce sens, ils ne sont pas uniquement des fournisseurs, mais plutôt des catalyseurs. Il est important de créer la confiance, aussi bien dans l'information obtenue qu'entre les parties qui se rencontrent virtuellement. Voici précisément un domaine où les OPC pourraient avoir un rôle à jouer.

    M. Yu Ping est Président adjoint du Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPIT); vous pouvez entrer en contact avec lui à l'adresse: ypbjg@public2.east.cn.net
    Le présent article est une adaptation de la présentation «Les nouveaux instruments et mécanismes de la promotion des échanges», faite lors de la troisième Conférence mondiale des organismes de promotion du commerce (Marrakech, 25-27 octobre 2000).




    Les services propres aux OPC dans l'économie numérique

    Les données qui suivent représentent les services que la plupart des organismes de promotion du commerce (OPC) offrent:

    • Information. Les OPC proposent de l'information tant aux communautés d'affaires étrangères que nationales sur leurs sites web. Cette information comprend généralement des profils de marché, les lois et les règlements, les droits de douane, des conseils pratiques sur la manière de négocier dans certains marchés, etc.

    • Rencontres de partenaires en ligne. Les sociétés peuvent enregistrer leur profil, leurs offres et leurs demandes en matière de commerce, d'investissement, de distribution et d'autres services dans une base de données disponible pour tous. Les parties intéressées peuvent consulter ces données sur la base grâce à des méthodes de recherche puissantes et facilement accessibles. Il existe des systèmes qui vérifient les offres et les demandes enregistrées sur la base de données et réunissent automatiquement celles qui s'assortissent et en avertissent les parties. Certains même offrent un service de traduction, de telle sorte que les observateurs nationaux ou étrangers peuvent télécharger et consulter l'information dans leur propre langue. Certains OPC fournissent déjà ce type de services, avec de multiples degrés de sophistication.

    • Expositions virtuelles. Si les avantages des expositions virtuelles sont indéniables, ceux des expositions habituelles conservent leur intérêt. Tandis que les expositions virtuelles vont prospérer, les autres ne vont pas cesser d'exister, toutes deux étant complémentaires l'une de l'autre.

    • Éducation et formation. La plupart des OPC ont activement participé à la formation des milieux d'affaires où ils agissent, en particulier parmi les PME et en vue de l'usage du commerce électronique, cela grâce à des activités diverses telles que des séminaires, des conférences et des cours de formation, etc.


recherche