•  home fr
  •  

    Aiguiser votre avantage concurrentiel

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2004



    Défis


    Les approches traditionnelles de la compétitivité ne répondent plus à la réalité commerciale actuelle.

    Aujourd'hui, dans un monde qui s'internationalise, les contraintes liées à l'exportation diminuent: ainsi, la chute des barrières commerciales, la baisse des coûts liés aux transports, les nouvelles technologies de l'information et de la communication, les migrations internationales et la fluidité des flux de l'investissement apportent de nouvelles perspectives commerciales et placent les acteurs compétents sur de nouveaux marchés. Parallèlement, l'offre et la demande des produits et services évoluent constamment.

    Si de nouvelles possibilités s'ouvrent, de nouvelles difficultés apparaissent aussi: il faut suivre les innovations pointues qui affectent les produits et services, affronter une guerre des prix acharnée qui souligne l'inefficacité de la production et change les rapports avec les fournisseurs, répondre à des exigences de qualité croissantes, et faire face à la concurrence sur le marché intérieur, avec plus d'importations et des multinationales qui s'établissent sur place. Au sein de cette concurrence féroce, les gagnants sont ceux qui possèdent le meilleur avantage concurrentiel. Qu'est-ce qui les différencie?

    Pour le CCI, la compétitivité repose sur la «capacité de l'offre», c'est-à-dire produire des biens et services compétitifs et être en mesure de les exporter. Posséder cette capacité implique un changement complet, distinct de la promotion à l'exportation, l'accent étant mis sur la visibilité sur les marchés étrangers. Les pays doivent entreprendre un développement des exportations et considérer la compétitivité du point de vue interne plutôt que dans une perspective extérieure. Ils doivent aider les entreprises à développer des capacités à innover, assurer l'approvisionnement vers de nouveaux marchés, établir des relations avec de nouveaux partenaires commerciaux et anticiper les nouveaux débouchés.

    Cela vient compléter les approches classiques du renforcement de la compétitivité, qui se fondent sur la macroéconomie («dépréciation des taux de change»), la microéconomie («diminution de la bureaucratie»), l'avantage comparatif (exportations grâce aux ressources naturelles, au coût de la main-d'œuvre et au capital disponible), ou de l'accès aux marchés.

    Les entreprises ont besoin d'aide pour traiter l'abondante information commerciale, pour saisir rapidement les domaines dotés de potentiels, tels que le commerce Sud-Sud ou les services, pour renforcer leur utilisation de la technologie et pour répondre aux nouvelles normes. Ils doivent aussi moderniser leurs systèmes juridiques et financiers, adopter des règlements propices et ouverts au commerce en vue d'attirer investissements et partenaires commerciaux. Enfin, pour être véritablement concurrentiel, il faut combler les manques au niveau des transports, de la connectivité, de la santé et de l'éducation.



    Solutions

    • Stratégies de compétitivité. En partenariat avec les acteurs appropriés, développer des stratégies de compétitivité aux niveaux national, sectoriel et des entreprises.
    • Améliorer la capacité de l'offre. Proposer de meilleurs services d'appui commercial aux entreprises et renforcer les capacités dans des domaines clés, tels que l'information commerciale, le financement, la qualité, les lois, la gestion, l'approvisionnement et le commerce électronique.
    • Formation. Encourager la formation continue; apprendre des partenaires commerciaux plus expérimentés dans l'exportation et des expatriés de retour au pays, et savoir adapter les compétences à l'exportation.
    • Commerce Sud-Sud. Rechercher l'intégration et les liens commerciaux dans d'autres régions en développement.



    Ce que le CCI peut faire

    Tous les programmes et services du CCI visent à renforcer la capacité de l'offre et à améliorer la compétitivité. En voici quelques-uns.
    • Formation et renforcement des capacités. Les programmes et outils s'attachent à: renforcer les institutions qui gèrent des centres d'information commerciale ou traitent du financement commercial, de l'emballage, de la qualité, etc.; former les acheteurs, les conseillers commerciaux (Système de gestion commerciale), les exportateurs de services, etc.; aider les secteurs tels que les textiles et vêtements, les industries créatives, les épices, etc.
    • Développement de stratégies. Forum exécutif sur les stratégies nationales d'exportation en vue d'identifier les «meilleures pratiques» et modèles; assistance pour concevoir des stratégies de développement des exportations par secteurs pour les activités liées à l'artisanat, au café, aux produits biologiques, au bois, aux services, etc.
    • Information commerciale et analyse. TradeMaps analyse les flux commerciaux par pays, secteurs, investissements et obstacles au commerce; accès en ligne à des sources d'information commerciale par le Centre de référence pour l'information commerciale; rapports du Service de nouvelles sur le marché; revue Forum du commerce; bulletins sur la qualité à l'exportation, le financement, l'emballage; les guides Les clefs de l'exportation répondant aux questions les plus fréquentes des exportateurs. Outils d'évaluation comparative et de diagnostic pour les entreprises, notamment Fitness Checkers et Competitive Edge; pour les institutions, Trade Support Index.


recherche