•  home fr
  •  

    Activités commerciales plus écologiques(2)

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2004

    Défis

    Moins d'incertitude dans les secteurs d'activité écologiques favoriserait les exportations.

    Les technologies, produits et services respectueux de l'environnement représentent un marché de US$ 475 milliards. D'ici à 2010, il atteindra US$ 640 milliards, avec une part de 15% pour les économies en développement et en transition. Ces pays possèdent un avantage concurrentiel, avec des ressources naturelles abondantes et leurs propres solutions technologiques non polluantes, apparues pour répondre à la demande locale et susceptibles d'intéresser d'autres pays en développement.

    Les exportateurs doivent aussi résoudre bien des difficultés liées à l'écologie. De l'emballage respectueux de l'environnement aux aliments produits biologiquement, il existe une pression croissante pour produire «vert». Les grands acheteurs internationaux posent des exigences quant à la «durabilité» dans la chaîne d'approvisionnement.

    Pour être compétitifs, les producteurs doivent procéder à des innovations techniques, assurer la qualité et des services performants, et faire preuve de flexibilité dans leur fourniture de biens ou services. Des systèmes d'appui insuffisants dans ce domaine les isolent face à la concurrence.

    Les normes de protection de l'environnement sur les marchandises agissent souvent comme des obstacles au commerce. Les exportateurs des pays les moins avancés en sont particulièrement affectés, alors qu'ils ne participent même pas à l'élaboration de ces normes. Les mesures commerciales écologiques ont des incidences sur de nombreux produits, mais il est difficile de les évaluer en raison du manque d'information disponible à ce sujet.

    Dans les pays en développement, lors de la conception d'un produit issu de la biodiversité, il faut répondre à des difficultés au-delà de la question de l'accès aux marchés. Le manque d'information sur les débouchés rend difficile de trouver des investisseurs ou des partenaires commerciaux. Ajouter de la valeur, faire des économies d'échelle ou gérer les ressources de manière durable représentent des écueils supplémentaires. Les communautés locales, qui prennent traditionnellement soin des ressources de la biodiversité, n'ont souvent pas la formation ou les compétences commerciales nécessaires.

    Les solutions et les débouchés liés au commerce de produits écologiques ne sont pas assez connus dans les pays en développement. L'insuffisance des institutions et la faible coordination entre les instituts normatifs nationaux, les agences de protection de l'environnement et d'autres organes consultatifs et de certification occasionnent des lacunes dans l'analyse des marchés d'exportation, les services d'appui à l'exportation et la défense des intérêts des activités liées à l'environnement.



    Solutions

    • Renforcer les institutions liées à l'environnement telles que les organes normatifs et les agences pour l'environnement, en leur permettant de récolter de l'information sur leurs activités nationales et de l'analyser. Ainsi, un inventaire national des produits et services respectueux de l'environnement peut aider ce secteur à défendre ses intérêts.
    • Aider les exportateurs à rendre leur entreprise plus respectueuse de l'environnement, cela par des programmes de formation et d'information ciblés. Proposer des services d'appui à l'exportation aux communautés sises dans des zones riches en ressources. Assurer qu'elles bénéficient de ce commerce de façon à encourager une vision à long terme des profits et établir une croissance durable.
    • Découvrir les débouchés du commerce Sud-Sud en vue d'exploiter les similarités des besoins de solutions environnementales pour développer le pays, telles que l'emploi de l'énergie solaire et les services de gestion des crues.




    Ce que le CCI peut faire

    • Assistance technique aux institutions de protection de l'environnement. En les sensibilisant à la question et en améliorant leur coordination et leurs capacités de recherche, le CCI les aide à défendre plus efficacement leurs projets d'intégration des aspects écologiques à la stratégie nationale
    • Promotion de l'exportation des produits et services respectueux de l'environnement grâce aux services de conseil et d'analyse de marché pour les secteurs comprenant les aliments, les épices et herbes biologiques, les plantes médicinales, le jute et les fibres de coco, le caoutchouc, les produits en bois et l'artisanat issus de la production durable, et les technologies et services environnementaux.
    • Information sur le commerce écologique grâce à des bases de données spécialisées dans les normes écologiques, les nouvelles exigences en matière de production, l'emballage écologique, l'éco-étiquetage, les prix des produits respectueux de l'environnement, les sources d'approvisionnement des produits, technologies et services environnementaux. Les outils d'analyse de marché en ligne TradeMaps mettent en évidence les obstacles environnementaux aux exportations.



recherche